Partager :
Guy Niv (Israel Start-Up Nation) est entré dans l’histoire en devenant le premier coureur israélien a disputer le Tour de France.
Il a réussi à aller au bout des trois semaines de cette Grande Boucle et estime qu’il s’agit d’un moment important pour l’avenir du cyclisme dans son pays d’après des propos rapportés par nos confrères italiens de tuttobiciweb.

« J’ai ressenti des émotions fortes en franchissant la ligne d’arrivée sur les Champs-Elysées.

C’était un sentiment immense de soulagement et de bonheur. Vous ne pouvez pas imaginer ce que cela signifie pour moi. Pour moi, terminer ce Tour de France a une valeur très élevée, c’était une vraie mission.

Je l’ai fait pour être un exemple pour la prochaine génération de jeunes cyclistes israéliens.

Maintenant, nos enfants peuvent rêver d’y parvenir désormais »

Le champion d’Israêl du contre-la-montre 2019 a également évoqué de moins bons souvenirs sur cette épreuve, comme lors de l’arrivée au redoutable Col de la Loze :

« J’ai dû parfois aller au delà de mes limites. Il y a eu sans aucun doute des moments très difficiles parfois dramatiques, notamment lors de la dix-septième étape à l’arrivée à Méribel » a déclaré le coéquipier de Dan Martin.

Source Cyclism Actu

Partager :