Partager :

L’industrie technologique israélienne a été fortement touchée par la pandémie et devrait connaître une baisse de quelque 25 % des investissements privés et un montant similaire des revenus totaux, a fait savoir l’Autorité israélienne de l’innovation.

Un sondage réalisé début juillet par l’Autorité israélienne de l’innovation et les Industries israéliennes des technologies avancées (IATI), basé sur une enquête auprès de 825 entreprises, a montré que 29 % des entreprises technologiques interrogées ont déclaré avoir licencié des salariés. (TOI)

L’Autorité israélienne de l’innovation (AIA) est chargée de mettre en application la politique du gouvernement qui appuie la R et D industrielle. L’AIA offre divers programmes d’appui qui aident Israël à devenir un chef de file en matière d’entrepreneuriat dans le domaine de la haute technologie.

LE PLUS. (tresor.economie.gouv.fr). Israël compte 300 accélérateurs, 200 fonds de capitaux risques et 350 centres de R&D appartenant à des multinationales. Il consacre 4,94% de son PIB à la R&D civile, soit le pourcentage le plus élevé au monde. Dans leur ensemble, ces 350 centres de R&D contribuent à 40% de la dépense de R&D civile et emploient davantage de personnel de R&D que l’ensemble des start-ups réunies.

Partager :