Partager :

Tel-Aviv (Antoine Karsenty). Etant donné les facteurs culturels, politiques, et sociaux, l’expertise d’Israël en matière de cyber sécurité à naturellement évolué vers la sécurité des réseaux, les mécanismes d’identification et de lutte contre la fraude et la protection des données.
En effet, Israël est devenu leader dans ces domaines avec des entreprises comme CheckPoint, et CyberArk expert en protection des données. Ces entreprises dirigent le marché de la cybersécurité.
Les produits de CyberArk sont utilisés par plus de 50% des entreprises répertoriées dans le classement de la revue Fortune 100, pour protéger leurs informations les plus précieuses, leur infrastructure et leurs applications.
D’après Gil Schwed CEO de CheckPoint, « la cybersécurité est un marché qui évolue sans cesse, de nouvelles menaces et vecteurs d’attaques se déclarent en permanence. En conséquence, les structures doivent changer en permanence. Les enjeux sont donc de s’adapter et de rester flexible pour contrer toutes les menaces. »
Aujourd’hui de plus en plus d’objets deviennent connectés, que ce soit au niveau professionnel ou personnel. Les attaques ne se contentent plus de cibler de manière classique les ordinateurs, mais ciblent les appareils portables qui sont une porte sur notre vie, nos activités et nos déplacements.
Dans le futur, le cloud va devenir la cible principale des hackers. Aujourd’hui le cyber se concentre beaucoup sur les technologies dites « après attaques » : une fois qu’une attaque est découverte, tous est mis en place pour combler la faille. D’après Marius Nacht co-fondateur de CheckPoint, l’avenir consistent à se concentrer sur une nouvelle architecture unifiée qui s’appuie sur la prévention d’attaques et donc empêche l’existence même de failles. Cette solution unique permettrait une meilleure sécurité, plus efficace et moins chère.

Partager :