Partager :

La société israélienne Elbit, spécialisée dans l’aérospatiale et la défense, a signé un contrat avec l’OTAN pour la fourniture de systèmes antimissiles destinés à sa flotte d’avions ravitailleurs. Le contrat de cinq ans annoncé mardi prévoit également la mise en place d’un centre de service à l’Agence de soutien et d’acquisition de l’OTAN (NSPA) au Luxembourg pour le soutien logistique et technique.

La flotte multinationale de ravitailleurs multirôles (MRTT) de l’OTAN, composée d’Airbus A330, sera équipée de systèmes de contre-mesures à infrarouge direct (DIRCM) d’Elbit. Le système DIRCM a la capacité de protéger les plus gros avions contre les menaces que représentent les missiles à guidage infrarouge. « La demande pour nos systèmes DIRCM est en augmentation en raison des menaces accrues qui pèsent sur les avions. Nous sommes fiers de fournir à l’OTAN un centre de logistique et de service pour la réparation et la maintenance locales de nos systèmes », a déclaré Oren Sabag, directeur général d’Elbit Systems ISTAR & EW, dans un communiqué.

La MRTT est basé sur l’A330 civil et est utilisée par les forces aériennes du monde entier en plus de l’OTAN, notamment l’Australie, la France, le Royaume-Uni, les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite, Singapour, la Corée du Sud et le Canada. Elbit a également obtenu un contrat de suivi de la part de la NSPA pour son système laser entièrement autonome qui protège contre les missiles sol-air à tête chercheuse avancés.

Cet accord donne à Elbit et à Israël une passerelle vers l’arène internationale et les membres de l’OTAN et confirme également la fiabilité et la réputation de la technologie de défense « made in Israel », dans le contexte de la guerre en Ukraine et des nouvelles technologies de missiles et de drones qui passent de l’Iran aux forces russes.

I24NEWS. COPYRIGHTS.

Partager :