Partager :

Des cosmétiques… avec une touche d’accords d’Abraham : le partenariat israélo-marocain s’est mis en forme dans le secteur de la beauté avec l’apparition de la marque FRÉ, qui vise le secteur des « femmes actives et sportives ».

« On est partis pour monter une marque de soin de la peau, une marque aux couleurs d’Israël. Il fallait innover en terme marketing et scientifique. On a été les premiers à parler de produits de beauté pour les femmes actives », raconte Michaël Azoulay, co-fondateur et co-directeur de FRÉ. Les produits, régionaux, se composent de l’arbre d’argan du Maroc, et ses trois extraits : l’huile, la feuille et les cellules souches.

En Israël, à 300 km de Tel-Aviv, se trouve le kibboutz Ketura. Dans ce désert de la Arava, ses fondateurs ont nourri l’espoir de surmonter les limites de la nature et faire pousser des arbres, comme David Ben Gurion en son temps. Un rêve devenu réalité car les plantations se développent et parmi elles, l’arganier.

« Pour l’instant nous utilisons l’huile du Maroc et pas encore celle d’Israël. L’argan est né au Maroc, c’est un arbre emblématique de ce pays, c’est très authentique d’utiliser l’huile du Maroc créé par les femmes marocaines. Et nous sommes très fiers en tant que marque israélienne de pouvoir faire un partenariat avec les femmes marocaines, car cela contribue aux relations entre les deux pays », explique Mickaël Bensadoun, co-fondateur et co-directeur de FRÉ.

Outre la qualité des produits, la marque veut se doter d’une mission sociale en renforçant le statut de la femme. Une mission adoptée par plus de 2 000 ambassadrices, qui diffusent chaque jour sur Instagram des valeurs de la beauté saines et positives et qui s’investissent également dans des actions caritatives destinées aux femmes marocaines.

« On vient d’Afrique du nord, on est actuellement en Israël, on est fiers de créer une marque israélienne avec une touche française et aussi cette contribution marocaine. Toutes nos identités sont exprimées, cela nous donne beaucoup de force et de passion », conclut Mickaël Bensadoun.

I24NEWS. COPYRIGHTS.

Partager :