Partager :

L’industrie de défense israélienne pourrait bientôt supplanter le secteur de la high tech en tant que moteur de l’économie

La Finlande a commandé des missiles à l’entreprise israélienne d’armements Elbit, dans le cadre d’un accord d’une valeur de 70 millions de dollars, pour son armée terrestre. Helsinki va acquérir des roquettes de 122 mm à la division terrestre d’Elbit, qui produit une variété de roquettes guidées de ce type, développées par la société IAS qu’elle a achetée, avec des portées de 35 à 300 km.

Il s’agit du deuxième contrat d’armement signé entre les Finlandais et les industries de défense israéliennes en deux mois : en décembre, Helsinki a commandé pour 224 millions d’euros de missiles antiaériens Spike à Rafael, destinés notamment à dissuader d’éventuelles velléités d’invasion du pays de la part des Russes. Après l’opération menée par le Kremlin en Ukraine, la Finlande a renoncé à son statut indépendant et a décidé de rejoindre l’OTAN.

Emmanuel DUNAND / AFP
Emmanuel DUNAND / AFPDes employés de Elbit Systems au salon international de la défense et de la sécurité terrestre et aérienne Eurosatory, à Villepinte, le 13 juin 2022.

Helsinki a par ailleurs lancé un appel d’offres pour un système de défense aérienne capable d’intercepter des missiles russes et les entreprises israéliennes se sont déjà mis sur les rangs. Le ministre finlandais de la Défense a déclaré que l’achat de ces systèmes sera le deuxième plus gros contrat que son pays réalisera après avoir commandé 64 avions F-35, l’année dernière, à Lockheed Martin, dans le cadre d’un contrat d’une valeur de 9,4 milliards de dollars.

L’achat finlandais est bien sûr lié aux tensions avec la Russie, plusieurs pays européens ayant décidé de gonfler leur budget défense après l’invasion en Ukraine, notamment après la décision de l’ancien président américain Donald Trump de réduire les budgets d’aide à la défense pour les pays européens membres de l’OTAN. Avec ces sommes astronomiques, l’industrie de défense israélienne pourrait, en 2023, supplanter le secteur de la high tech, en tant que moteur de l’économie.

COPYRIGHTS. I24NEWS.

Partager :