Partager :

Menachem Mendel Attal, un citoyen français de 25 ans qui exerce les fonctions de rabbin de Grenoble en tant qu’émissaire Chabad, s’est vu interdire de quitter Israël au cours des trois derniers mois après avoir été accusé de défection des rangs de Tsahal. Il a été arrêté au moment où il s’apprêtait à quitter le pays avec sa femme et sa fille à la fin de ses vacances en août dernier.

« N’ayant pas le choix, sa femme et son enfant ont pris l’avion pour rentrer en France, alors que la femme était à un stade avancé d’une grossesse à risque », a indiqué Mendi Rizel, le journaliste de la radio Kol Barama, qui a révélé l’affaire. Selon lui, toutes les demandes pour retourner auprès de sa famille et bénéficier d’une exemption sont restées sans réponse. Il y a environ une semaine, sa femme a accouché sans son mari à ses côtés.

Tsahal a expliqué que M. Attal n’est pas considéré comme un déserteur, mais comme quelqu’un dont le statut n’est pas régularisé en raison d’un non-respect des procédures. Un responsable militaire a déclaré à Kol Barama que l’armée lui recommande de se rendre dans un bureau de recrutement « dès que possible » pour régulariser son statut avec les certificats requis s’ils existent.

Le député du parti Shas, Yossi Taieb, lui-même originaire de France, a expliqué qu’il est courant que des Juifs de la diaspora, né hors d’Israël soient considérés comme Israéliens à cause de leurs parents. « L’armée n’est pas vraiment à blâmer, il est simplement nécessaire de régler légalement la question pour éviter ce phénomène », souligne-t-il.

I24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :