Partager :

Un groupe de pirates russes pro-Kremlin a attaqué le site Web de la Knesset plus tôt cette semaine. Dans leur chaîne Telegram, ils ont indiqué la raison pour laquelle l’attaque a été menée.

Le site Internet de la Knesset a été paralysé dimanche soir par un groupe de hackers russe appelé Xaknet, rendant brièvement le site inaccessible aux utilisateurs en Israël et à l’étranger.

Il y a une entrée sur la chaîne Telegram des pirates datée du 24 octobre, qui mentionne l’attaque. Selon le texte du message, les pirates ont choisi la cible comme « vengeance de la position d’Israël envers l’Ukraine » et du fait qu’Israël a fourni aux Ukrainiens des renseignements pour aider à combattre les drones iraniens.

Selon les experts en cybersécurité, il s’agissait d’un type d’attaque distribuée relativement simple (attaque DDoS) qui paralyse le travail en surchargeant le serveur du site Web avec un flot de trafic Internet.

Auparavant, le groupe avait été mis en évidence dans des cyberattaques contre des cibles ukrainiennes. Ainsi, le 1er mars, le site Web officiel du président de l’Ukraine a été désactivé en utilisant la même méthode. Ensuite, de nombreux portails d’État de l’Ukraine ont été piratés, une attaque DDoS a été organisée sur le site Web du ministère de la Défense de l’Ukraine et les données personnelles du personnel militaire ukrainien ont été publiées. En outre, les attaquants ont suspendu le travail de la banque en ligne Privatbank et, le 6 mars, avec un autre groupe de hackers pro-Kremlin, KillNet, ont piraté le site Web de la Cyber ​​​​Police d’Ukraine.

Le Département de la cybersécurité de la Knesset a pu rétablir le contrôle et le fonctionnement du site en quelques minutes. Cependant, l’attaque de pirates informatiques a soulevé des inquiétudes parmi les services de renseignement israéliens quant à une éventuelle ingérence étrangère dans les élections de la semaine prochaine, le 1er novembre.

Read more https://infos-israel.news/le-site-web-de-la-knesset-a-ete-pirate-par-des-hackers-pro-kremlin/

Partager :