Partager :

Emission spéciale sur Radio J. Notre sujet du jour : L’entrée en bourse au Nasdaq (New-York) de la startup israélienne Mobileye valorisée à hauteur de $22 milliards.

Mobileye avait été rachetée en 2017 par Intel pour $15,2 Milliards. Elle avait été créée en 1999 par Amnon Shashua et Ziv Aviram en Israël.

A. Son activité :

Mobileye est un pionnier des systèmes avancés d’aide à la conduite. La firme est à l’origine d’algorithmes logiciels et de puces appelées ‘EyeQ’ permettant une interprétation détaillée du champ visuel. Ses caméras permettent d’anticiper les collisions possibles avec les autres véhicules, les piétons, les cyclistes, les animaux, les débris et tous types d’obstacles. Ses produits sont également en mesure de détecter les marquages au sol tels que les lignes, les bordures des chaussées, les glissières et les équipements de ce type, et de lire les panneaux de signalisation et les feux de circulation.

B. Sa relation avec la France :

Mobileye et le franco-Italien STMicroelectronics ont largement coopéré. Selon un article de la presse spécialisée : « S’appuyant sur l’expérience importante acquise en concevant des solutions pour applications automobiles, ST a pris en charge la mise en œuvre physique à la pointe de la technologie, les interfaces mémoire et à haut débit spécifiques, et la conception du boîtier afin de s’assurer de la conformité de nouveau système sur puce EyeQ5 au processus de qualification complet et aux normes automobiles les plus strictes. ST a contribué également au développement de l’architecture de sûreté et sécurité globale du produit ».

La conduite autonome exige le traitement des données transmises par plusieurs dizaines de capteurs, tels que des caméras à haute résolution, des radars et lidars. Le processus de fusion doit simultanément collecter et traiter toutes les données recueillies par les capteurs.

C. Nasdaq et New-York.

Mobileye est entrée à la bourse de New York.  En 2017, Intel avait déboursé $15,3 milliards pour racheter cette société israélienne spécialisée dans l’assistance et la conduite autonome. Grâce à un petit boitier, le système Mobileye surveille continuellement la route et analyse les dangers potentiels. Quand il détecte une menace, il avertit automatiquement le conducteur via une alerte visuelle et sonore.

Mobileye, qui compte aujourd’hui environ 3 100 employés, dit avoir équipé plus de 125 millions de véhicules depuis sa création en 1999, et collaboré actuellement avec plus de 50 constructeurs.

“Développer l’intelligence artificielle de la vision permet de concevoir les plus grandes innovations technologiques du 21ème siècle », a expliqué Gilad Lustig, responsable stratégique chez Mobileye, car la vision est “le sens le plus important chez l’être humain, il aide à appréhender 80% du monde qui nous entoure”. A l’occasion de son entrée en bourse, une photo de chacun de ses 3100 employés a été diffusée sur l’écran de la tour Nasdaq à Time Square.

LE PLUS. NASDAQ. Les start-ups israéliennes sont reconnues sur la scène internationale. Près de 90% des capitaux qui y sont investis proviennent de l’étranger. Les Etats-Unis représentent 80% du montant des fusions acquisitions et une centaine d’entreprises israéliennes sont cotées au Nasdaq Composite. Ces liens financiers et stratégiques mettent les entreprises israéliennes en prise directe avec le marché mondial.

Le NASDAQ est une bourse de valeurs ouverte en 1971, actuellement le deuxième plus important marché d’actions des États-Unis, en volume traité, derrière le New York Stock Exchange. Il est le plus grand marché électronique d’actions du monde. Depuis début 2008, la bourse appartient au groupe européano-américain Nasdaq.

LE PLUS. ST, un leader mondial sur le marché des semiconducteurs, fournit des produits et des solutions intelligents qui consomment peu d’énergie et sont au cœur de l’électronique que chacun utilise au quotidien. Les produits de ST sont présents partout, et avec nos clients, nous contribuons à rendre la conduite automobile, les usines, les villes et les habitations plus intelligentes et à développer les nouvelles générations d’appareils mobiles et de l’Internet des objets.


Partager :