Partager :

« MasterChef procure une adrénaline inimaginable qui permet de stimuler sa créativité ».

Un article de i24News :

On est Français ou on ne l’est pas… David Cohen, candidat francophone de l’émission de télé-réalité culinaire MasterChef version israélienne de la saison 10, réveille les papilles gustatives des juges par sa créativité et sa combativité. – Portrait –

Originaire de Lyon, David Cohen, 44 ans, marié, deux enfants, a décidé de faire son alyah en 2015. Chef d’entreprise, il a pour passion « sa famille et la musique », dit-il, mais aussi et surtout la cuisine qui rythme le quotidien qu’il partage avec son épouse Ingrid, influenceuse en Israël.

Doté d’un tempérament de fonceur, David, bien que nouvel immigrant, s’est lancé sans crainte dans les castings et les sélections drastiques imposés par l’émission MasterChef, un programme phare de la télévision israélienne dérivée de la version américaine, qui rassemble des millions de téléspectateurs avides de nouveaux visages et de nouvelles recettes à chaque nouvel épisode. Et le franco-israélien se démarque.

« Pour être honnête, je n’y serais pas allé tout seul! C’est ma femme qui, me sachant passionné de cuisine, m’a inscrit. Je ne peux que la remercier aujourd’hui. Après une toute petite appréhension, je me suis dit pourquoi pas, tentons l’aventure! … », confie David Cohen.

David Cohen / Instagram
David Cohen / InstagramDavid Cohen, dans l’émission MasterChef Israël / Instagram @cohen_david__

« La compétition a démarré avec une pré-sélection non filmée où l’on devait présenter deux plats (nous étions environs 1.600 candidats). On a passé des castings, des entretiens devant une caméra (et tout ça en hébreu), et seuls 100 ont été retenus. Ensuite, démarrent les auditions filmées à l’aveugle, c’est l’étape la plus délicate, les chefs goûtent nos plats et là, ils n’en retiennent que 36 », raconte David.

« Vient ensuite le début des épreuves où l’on cuisine, on s’est retrouvé devant une boîte remplie d’ingrédients qu’il fallait utiliser pour faire un plat. Enfin, pour terminer, nous nous sommes retrouvés à 20, prêts à démarrer la compétition. »

Maquillage, habillage et briefing de la production, les équipes de l’émission veillent au bien-être des candidats et s’assurent que tout se passe bien.

« MasterChef procure une adrénaline inimaginable »

« Se retrouver en immersion avec des Israéliens a été pour moi une expérience très instructive, à la fois pour l’apprentissage de l’hébreu mais aussi pour mieux connaître la mentalité israélienne », reconnait David Cohen.

« Tous les candidats ont été adorables avec moi et je suis resté très proche d’eux, c’est comme une nouvelle famille. Il n’y avait pas vraiment de compétition entre nous, juste l’envie de vivre l’aventure le plus longtemps possible ».

Malgré tout ces points positifs, la « seule vraie frustration a été de ne pas pouvoir dire aux chefs ou à la caméra tout ce que j’avais dans la tête, je suis quelqu’un qui peut parler de cuisine pendant des heures, mais l’hébreu m’a un peu freiné », affirme-t-il en riant.

David Cohen / Instagram
David Cohen / InstagramPoulet, harissa, poivron, par David Cohen, candidat à l’émission MasterChef / Instagram @cohen_david__

La cuisine met David Cohen en confiance ce qui lui permet de mettre tous ses atouts au maximum de leur capacité. Avec un père tunisien, une mère marocaine, et une grand-mère marocaine-espagnole, David agrandit son répertoire de saveurs grâce à ses influences multiculturelles.

« Je pense avoir une vraie intelligence culinaire, j’ai su très vite quoi faire et comment procéder pendant les épreuves. J’aime la cuisine instinctive et MasterChef procure une adrénaline inimaginable, qui permet de stimuler sa créativité ».

David Cohen / Instagram

David Cohen / InstagramSalade, endives, avocat, noix revisitée / Instagram @cohen_david__

Vif à l’antenne comme dans la vie, David, que rien ne semble arrêter, espère aller le plus loin possible dans cette aventure avec les encouragements et l’amour de ses proches. Avec son aisance et son aptitude, il pourrait trouver, en MasterChef, un tremplin vers une nouvelle carrière professionnelle pour celui qui ambitionne de faire partager sa cuisine au plus grand nombre dans le pays au drapeau bleu et blanc.

SOURCE ET COPYRIGHTS. I24NEWS.
Partager :