Partager :

Neta Maimon de l’École des sciences psychologiques et de l’École de musique de l’Université de Tel-Aviv, en collaboration avec Lior Molcho de la société NeuroSteer ont développé une méthode permettant de mesurer l’activité du cerveau chez les personnes âgées grâce à des tests musicaux.

Cette invention dont les résultats ont été publiés dans la revue Frontiers in Aging Neuroscience pourrait ouvrir la voie à un suivi cognitif efficace de l’ensemble de la population, et à la détection précoce du déclin cognitif, améliorant ainsi considérablement la qualité de vie de plusieurs millions de personnes.

La méthode comprend un appareil portable de mesure et d’analyse de l’activité électrique cérébrale développé par NeuroSteer, et un court test musical d’environ 12 à 15 minutes, mis au point par Neta Maïmon.

La personne est reliée à l’appareil EEG au moyen de trois électrodes autocollantes placées sur son front, puis effectue une série de tâches musicales et cognitives selon des instructions enregistrées qui lui sont communiquées via des écouteurs. Le test comprend aussi quelques minutes de méditation musicale guidée, destinée à mettre le cerveau en mode repos permettant d’évaluer le fonctionnement de divers réseaux du cerveau.

« La musique peut stimuler les zones frontales du cerveau dans différentes situations, notamment si nous essayons de nous concentrer sur certains de ses composants et d’effectuer en même temps une tâche définie » a déclaré Neta Maimon.

Les chercheurs ont émis l’hypothèse selon laquelle il serait possible de mettre les sujets en condition optimale pour évaluer l’activité frontale de leur cerveau tout en améliorant leur humeur, afin qu’ils effectuent le test de la meilleure manière qu’il soit.

L’expérience a été réalisée sur 50 personnes âgées hospitalisées, ayant obtenu des scores de 18 à 30 aux tests Mini Mental, indiquant des niveaux variés de fonctionnement cognitif. Les résultats ont été analysés à l’aide de technologies d’apprentissage automatique.

« Notre méthode permet le suivi des capacités cognitives et la détection de leur déclin dès ses débuts au moyen d’un test rapide et aisé à réaliser. Elle peut être facilement appliquée par les membres du personnel de n’importe quelle clinique, et ne nécessite pas de formation particulière », concluent les chercheurs.

SOURCE ET COPYRIGHTS. I24NEWS.
Partager :