Partager :

Du cannabis médical certifié cacher: une première mondiale proposée par une plantation située en Israël, non loin de Tel-Aviv.

Une certification devenue utile… Si le cannabis qui est fumé n’a pas besoin de répondre aux normes de la cacherout liées à l’alimentation, il en va différemment lorsqu’il est consommé sous forme d’huile ou qu’il est trempé dans de l’alcool.

La plantation proposant un cannabis cacher se trouve dans la ville de Givat Hen, dans le centre d’Israël, et s’étend sur près d’un hectare et demi. Alors qu’elle se contentait auparavant de vendre des fleurs de cannabis, son activité a évolué et elle cultive désormais des centaines de plants destinés à la population religieuse d’Israël.

Concrètement, le cannabis casher est assuré par le respect de la fermeture de la plantation durant le shabbat et et par le respect des règles de la « shemita », avec une mise en jachère tous les sept ans. Les autorités rabbiniques ont même instauré une bénédiction à réciter avant la consommation d’huile de cannabis.

Si la proportion de consommateurs religieux de cannabis médical n’est pas connue, Israël est le pays du monde où son taux d’utilisation par habitant est le plus élevé. Selon les données du ministère israélien, près de 115.000 personnes sont éligibles au cannabis médical.  L’usage de drogues est prohibé par la loi juive mais l’utilisation du cannabis médical est, elle, en revanche autorisée.

SOURCE ET COPYRIGHTS. i24NEWS.
Partager :