Partager :

L’aérospatiale reste un élément important du rayonnement international du Maroc en Europe et aux États-Unis. Au cours des sept années précédant 2021, les revenus du secteur aérospatial ont plus que doublé pour atteindre 2 milliards de dollars, le nombre d’emplois a doublé pour atteindre 20 000, le nombre d’entreprises a augmenté de 40 % pour atteindre 140, et le pourcentage d’intégration locale dans les produits aérospatiaux a plus que doublé, passant de 17 % à 40 %, selon l’agence internationale de promotion des investissements, Morocco Now.

« Les principaux équipementiers utilisent des pièces produites au Maroc, et de nombreux acteurs clés de l’industrie ont établi des partenariats fructueux à long terme dans le pays », note Morocco Now. « Le Maroc est le pays africain le plus proche des États-Unis, du Canada et de l’Europe, ce qui garantit une livraison dans les délais et un accès facile aux principaux marchés de l’industrie aérospatiale. »

Ainsi, le site de Spirit AeroSystems Maroc, une ancienne installation de Bombardier acquise en 2020, emploie 300 personnes et l’entreprise est en pleine croissance et recherche des personnes talentueuses pour soutenir ses projets en cours et futurs.

« Spirit est l’un des plus grands fabricants de composants complexes au monde, produisant plus de 38 000 pièces détaillées différentes par jour dans le monde entier, et soutenant les clients commerciaux et de défense », a déclaré Orr. « Nous avons développé une feuille de route passionnante de croissance pour notre site du Maroc et cela comprendra des structures complexes pour les principales plates-formes d’avions telles que les fuselages, les nacelles de moteur, et plus encore. »

Le Maroc peut se targuer d’avoir une main-d’œuvre jeune et compétitive, avec 39 % de la population âgée de 20 à 45 ans. Il a développé des centres de formation ad hoc avec l’aide d’investisseurs, tandis que la nation arabe produit 152 000 diplômés par an. Le Maroc a également vu se multiplier les partenariats avec de grandes universités internationales.

Lou Winoski, directeur général de TDM Aerospace de Casablanca, fabricant de tubes et de conduits pour l’aérospatiale, indique que l’entreprise livre maintenant à Boeing et Spirit AeroSystems et a reçu une invitation à devenir fournisseur d’Airbus, avec un appel d’offres prévu prochainement.

Accroître les prouesses technologiques de l’industrie aérospatiale reste une priorité pour le royaume, qui souhaite obtenir un transfert de compétences de la part de partenaires internationaux éprouvés. En mars, le ministre de l’industrie et du commerce Ryad Mezzour a signé un protocole d’accord avec des représentants d’Israel Aerospace Industries (IAI), soulignant que l’accord répondait aux priorités nationales visant à promouvoir la formation avancée, l’emploi, la fabrication locale, ainsi que la recherche et le développement et l’innovation.

Dans le cadre de ce partenariat, le Maroc et IAI ont identifié des opportunités d’investissement axées sur l’impression 3D, la fabrication d’intérieurs de cabine, de pièces de moteur et d’aérostructures, ainsi que la création d’un centre de R&D et d’ingénierie et le développement d’un écosystème de fournisseurs locaux grâce à des partenariats d’approvisionnement avec IAI.

Source : AINOnLine & Israël Valley

 

Partager :