Partager :

Chronique sur Radio J de Daniel Rouach.

Bonjour Ilana,

Le contexte international de 2022 est marqué par la guerre en Ukraine et de fortes incertitudes sur tous les Continents. Israël, malgré des crises gouvernementales, apparait comme un pays qui progresse sur tous les domaines : santé, défense, tourisme, infrastructures…

Il suffit de se promener dans le pays, surtout Tel-Aviv, pour voir sans cesse des grues et des immeubles de plus en plus hauts qui se construisent. Des villes entières sortent de terre dans le Neguev. La progression démographique du pays est forte et cela a des conséquences dans tous les domaines. Des milliers de juifs français s’installent tous les ans en Israël. Et cela renforce bien évidemment la relation binationale.

BAROMETRE. Les relations France-Israël sont bonnes sur le plan des relations commerciales, scientifiques et technologiques. Sur le plan des investissement bilatéraux la France et Israël on observe des résultats décevants. Très peu d’investissements israéliens ont eu lieu ses dernières années en France.

Les principaux succès bi-nationaux sont les suivants :

1. Dans le domaine du cyber, biotech, et de l’instrumentation médicale, une croissance de la coopération binationale a eu vraiment lieu.

2. Dans le domaine de l’énergie on doit s’attendre à une progression spectaculaire de la coopération en 2022.

3. La coopération dans le secteur des transports va croître. Alstom a gagné un énorme contrat en Israël.

4. Des missions d’affaires venant de France sont en préparation pour la deuxième partie de l’année 2022. Des résultats réels sont à attendre.

5. La coopération militaire franco-israélienne (ventes d’armes et systèmes) devrait enfin décoller.

Les sociétés que je souhaite mettre en avant ce 14 Juillet 2022.

A. CHECK POINT.

Check Point a été créé en 1993, par Gil Shwed, l’actuel directeur général, à l’âge de 25 ans, avec deux de ses amis, Marius Nacht et Shlomo Kramer. Le financement initial de 600 000 $ a été fourni par le groupe BRM, un fonds de capital-risque.

La première percée commerciale est venue en 1994 lorsque Check Point a signé un accord OEM avec Sun Microsystems, suivie par un accord de distribution avec HP en 1995. La même année, un siège social aux États-Unis a été établi à Redwood City, en Californie.

En février 1996, la société a été nommée leader mondial du marché de pare-feu par IDC, avec une part de marché de 40 pour cent. En juin 1996, Check Point a réuni 67 millions de dollars sur son offre initiale au NASDAQ.

En 1998, Check Point a établi un partenariat avec Nokia, ce qui a permis d’intégrer le logiciel de Check Point dans les ordinateurs de cet équipementier télécoms.

En 2000 la société est devenue, en termes de part de marché, le premier fournisseur mondial de solutions de type « VPN« . Durant les années 2000, Check Point a commencé l’acquisition de sociétés de sécurité informatique aboutissant à l’acquisition de l’unité de sécurité réseau de Nokia en 2009, un peu plus de 10 ans après le premier partenariat avec cette entreprise.

En France Check Point continue de progresser.

« Nous sommes convaincus que l’arrivée de Carrefour en Israël contribuera de manière significative à améliorer l’expérience d’achat locale ainsi que le pouvoir d’achat des clients avec les meilleures offres à des prix plus abordables », a commenté Patrick Lasfargues, directeur exécutif des partenariats internationaux de Carrefour, cité dans le communiqué.

De son côté, Electra Consumer Products espère, grâce à ce partenariat, « dominer le marché israélien des produits alimentaires et des biens de consommation » et « s’étendre à d’autres marchés », a déclaré de son côté Zvika Schwimmer, sa PDG, elle aussi citée dans le communiqué. Enfin, pour Amit Zeev, PDG de Yenot Bitan, l’arrivée de Carrefour va « offrir de véritables solutions pour l’amélioration du coût de la vie en Israël ».

À la tête d’un réseau de 13.900 magasins dans quelque 40 pays, Carrefour – qui a réalisé un chiffre d’affaires de 81,2 milliards d’euros en 2021 -, a noué des partenariats dans 39 d’entre eux, concernant 1.950 magasins. Quelque 500.000 personnes « travaillent sous enseigne Carrefour » dans le monde, dont plus de 320.000 dans son réseau de magasins intégrés, a précisé le distributeur.

C. DECATHLON.

Ce n’est pas du tout par hasard que Decathlon possède une très belle image en Israël. La firme dépose une vingtaine de brevets par an pour ses innovations qui plaisent vraiment aux israéliens. Ceux-ci sont très friands d’innovations qui « changent la vie ».

L’enseigne de la galaxie Mulliez, conceptrice de nombre de ses produits, sort une dizaine d’innovations exclusives par an. Elles doivent répondre à une vraie demande, avoir un intérêt économique et être réalisables. « L’innovation en rafale »de Decathlon est un énorme atout en Israël. Les israéliens adorent les innovations pratiques.

En 2017, l’enseigne de la famille Mulliez avait inauguré son premier magasin israélien. Un point de vente de plus de 3 000 mètres carrés, situé en périphérie de Tel Aviv, dans le centre commercial de la ville de Rishon Lezion. Piloté par Louise Chekroun, PDG de Decathlon Israël, le magasin couvre près de 60 sports différents, misant sur les marques propres à petits prix de la chaîne nordiste.

Selon le site d’information Israel21c : « Lors d’une conférence de presse, la PDG de Decathlon Israël, Louise Chekroun, l’avait confirmé : « Les Israéliens nous l’avaient dit. Si vous avez l’intention d’être plus cher qu’en Europe, ce n’est pas la peine de venir. Nous avons décidé que ce ne serait pas le cas et que nous pratiquerions les meilleurs prix. Promesse tenue et davantage. Depuis l’ouverture, des comparatifs effectués par les suppléments économiques locaux ont montré que plusieurs produits étaient moins chers qu’en Europe et surtout qu’en France : entre – 6 à – 10 %. »

Quatre des six dernières innovations de Decathlon concernent des équipements de vacances. L’enseigne de la galaxie Mulliez espère bien ainsi rééditer les succès de son masque de plongée ou de sa tente dépliable quasi instantanément.

C’est d’ailleurs sur ces deux produits stars que le concepteur et distributeur d’articles de sport a travaillé à nouveau. Il sort une version améliorée du masque Easybreath – pour le snorkeling avec tuba intégré – qui permet d’être entendu quand on parle la tête hors de l’eau, grâce à une valve acoustique au niveau de la bouche.

Quant à la tente 2seconds Easy, qui avait déjà connu une évolution en 2020, avec notamment un tissu garantissant un haut niveau d’obscurité, celle qui vient de sortir est encore un peu plus légère (4,5 kg contre 4,7), un peu moins chère (75 euros contre 99) et réparable. Une version trois places doit sortir en 2022.

D. ALSTOM.

Eric Danon, l’Ambassadeur de France a invité Alstom à la Résidence. Champagne et discours… Alstom, la multinationale française a remporté avec son partenaire Electra&Dan Transportation, l’appel d’offres pour la conception, la construction et l’entretien de la nouvelle ligne de tramway à Tel Aviv, appelée ligne verte.

D’après un communiqué « Alstom aura la responsabilité de la conception, l’ingénierie, la fourniture, l’intégration, les essais et la mise en service du système ferroviaire, notamment des voies, de l’électrification, de l’alimentation électrique (système d’économie d’énergie, Hesop), de la signalisation, du système de communication et de la fourniture des 98 voitures Citadis XO5 du tramway. Electra se chargera de la conception et des travaux de génie civil. L’entretien du système sera réalisé par une coentreprise composée de Dan Transportation, Electra et Alstom ».

Le projet fait partie d’un programme important d’investissement dans les transports publics conduit par le gouvernement israélien et qui vise à apporter des réponses à la demande croissante en transports à Tel Aviv qui devrait atteindre 4 millions d’habitants à la fin de la décennie.

Deux lignes de tramway doivent être construites – la verte et la violette. La ligne verte s’étendra sur 39 kilomètres dont 4 souterrains, elle comprendra 62 stations et 98 wagons. Elle reliera le nord au sud de la ville ainsi que Holon et Rishon Letsion au centre-ville de Tel Aviv, à l’université et aux zones industrielles à l’ouest d’Herzliya et à Kiryat Atidim.

Ce projet est évalué à 2,6 milliards d’euros et la part d’Alstom est estimée à 858 millions d’euros.

Alstom est présent en Israël depuis 30 ans en tant que fournisseur de wagons, de locomotives et de services aux chemins de fer israéliens.

 

Partager :