Partager :

ISRAELVALLEY SPECIAL. Dès sa victoire lors de l’élection, les dirigeants israéliens avaient salué la réélection d’Emmanuel Macron, soulagés qu’il l’emporte face à Marine Le Pen.

L’Ambassadeur de France en Israël est assez optimiste sur l’avenir des relations bi-nationales. Il nous l’a confié lors d’une récente rencontre informelle au Musée de Tel-Aviv. Il le dira certainement lors de la réception annuelle qui a lieu tous les 14 Juillet (la fête se déroulera un autre jour à Tel-Aviv).

Des Ministres et Députés israéliens ont été invités à la réception qui se tiendra cette semaine. Le PM Yaïr Lapid a bien été invité (présence non confirmée à ce jour).

LE PLUS.  Les phrases clés de Eric Danon, Ambassadeur de France en Israël le 14 Juillet 2021, lors de son discours à la Résidence de France. Le président Isaac Herzog et le ministre de la Justice Gideon Sa’ar avaient participé aux célébrations du 14 Juillet. Il faut noter la présence de nombreux membres éminents de la communauté franco-israélienne qui ont écouté avec une grande attention le discours Eric Danon.

Les « punch-lines « de Eric Danon :

« Le régime des mollahs ne devrait jamais posséder la bombe nucléaire ».

« Nous avons pu parfois être en désaccord sur la méthode, mais nous sommes solidaires pour lutter simultanément contre le risque nucléaire, la menace balistique et les actions déstabilisatrices de l’Iran dans la région, et d’abord au Liban, en Syrie et en Irak ».

« Les plus hautes autorités françaises ont clairement identifié le Hamas comme étant responsable de la récente guerre à Gaza, comme elles ont souligné le droit d’Israël à la légitime défense dans le cadre du droit international ».

« Il est absolument nécessaire de modifier la loi sur l’irresponsabilité pénale. Nous avançons à grands pas, grâce au travail intensif du ministère de la Justice et des parlementaires ».

« La France et Israël n’ont pas d’autre choix que de lutter ensemble contre cette menace civilisationnelle de la haine anti-juive ».

Eric Danon a reconnu que la France et Israël divergent sur la question du conflit israélo-palestinien et les résolutions des Nations Unies, mais a insisté sur le fait que « la relation est saine ».

Eric Danon avait remercié Israël pour la vaccination du personnel diplomatique français en Israël contre le virus COVID-19.

SELON TIMES OF ISRAEL. Écrivant en hébreu, français et anglais, Yair Lapid avait qualifié Emmanuel Macron de « bon ami » et avait partagé une photo des deux hommes se saluant.

« Sous votre direction, je ne doute pas que les liens entre Israël et la France continueront à se renforcer », avait tweeté le Premier ministre Naftali Bennett.

S’adressant au Times of Israel, l’ambassadeur de France à Tel Aviv avait exprimé un sentiment similaire à celui des responsables israéliens, soulignant qu’une coopération étroite entre les deux pays se poursuivrait, notamment dans les domaines de la défense et de l’énergie.

« Malgré quelques nuances de perception, la France se targue d’être l’une des alliées les plus proches et les plus actives vis-à-vis d’Israël dans la lutte contre le terrorisme radical », a déclaré l’ambassadeur Eric Danon.

Il a évoqué la présence pour la première fois d’un escadron de Rafale français en Israël lors de l’exercice militaire « Blue Flag » en 2021, et les visites régulières de navires de guerre français à Haïfa. Danon a également rappelé les contributions de la France à la campagne contre l’État islamique.

Danon a souligné que Macron « avait clairement indiqué que l’engagement de la France pour la sécurité d’Israël était à toute épreuve ».

« Je ne vois aucune raison pour laquelle une telle dynamique devrait changer dans un avenir proche. »

 

Partager :