Partager :

Cinq ans après être devenus célèbres et avoir connu un succès international en tant que dessinateurs et créateurs de BD réputés, le couple israélien Maya et Yehuda Devir a fait passer son art au niveau supérieur.

Le couple marié qui a deux enfants a décidé de proposer ses œuvres visuelles sous forme de jetons non fongibles (NFT), un type de produit basé sur la blockchain qui a pris d’assaut le monde de l’art.

La technologie fournit aux créations numériques une sorte de certificat d’authenticité, permettant la propriété de quelque chose qui pourrait autrement être répliqué à l’infini. À l’instar des crypto-monnaies, les NFT sont des outils d’investissement hautement spéculatifs, chacun sous-tendu par une œuvre ou une action créative, et représenté par un jeton numérique unique – ou non fongible – enregistré dans le grand livre de la blockchain.

Ce nouveau type d’œuvres d’art numériques cryptées est devenu extrêmement populaire et certaines ont été vendues pour des millions de dollars. Il existe des NFT de photos de Golda Meir, de versets bibliques et d’une copie numérique du serment signé de Chaim Herzog.

Les NFT peuvent être utilisés pour négocier des représentations d’objets physiques, comme des photos ou un tableau, ou des créations numériques, comme des fichiers audio, des vidéos ou tout autre type d’œuvre créative. Le NFT devient une sorte de carte à collectionner unique en son genre, dont la valeur peut augmenter ou diminuer en fonction de la demande et qui peut donc être échangée contre de l’argent ou d’autres NFT, ou être conservée comme un objet de collection avec les droits de fanfaronnade qui l’accompagnent. (Posséder un NFT n’est pas la même chose que posséder l’objet, et par conséquent un acheteur ne peut pas contrôler la reproduction ou la licence, ce qui permet à l’œuvre originale de continuer à être reproduite ou à proliférer en ligne).

TIMES OF ISRAEL

Partager :