Partager :

ICL, l’une des principales sociétés mondiales de minéraux spécialisés, a annoncé en fin de semaine dernière la création d’une unité interne spécialisée dans le stockage de l’énergie. En réponse à la demande croissante de batteries lithium-ion (Li-ion) destinées aux véhicules électriques et à d’autres offres de stockage de l’énergie, l’entreprise a rapidement ajusté sa structure organisationnelle et mis sur pied une équipe multidisciplinaire mondiale, afin de saisir ces opportunités.

La nouvelle unité fait suite à l’entrée réussie d’ICL sur le marché des batteries au phosphate de fer lithié (LFP) en Chine en 2021. Elle développera les capacités actuelles de l’entreprise et affinera son offre de produits pour le marché du stockage de l’énergie, qui connaît une croissance rapide. L’entreprise cherche à étendre sa présence au-delà de ses produits spécialisés existants utilisés dans les matériaux actifs cathodiques (CAM) et dans les batteries à base de bromure. Plus précisément, ICL évalue de nouvelles opportunités pour les électrolytes actuellement utilisés dans les batteries et les électrolytes solides de nouvelle génération.

« En conséquence, cette nouvelle unité a mis en place des ressources dédiées aux batteries dans trois de nos centres mondiaux de R&D, et la recherche comprend l’exploration du recyclage des batteries en fin de vie, dans le cadre de notre engagement envers la durabilité et la création d’une économie circulaire mondiale », a déclaré Anantha Desikan, vice-président exécutif et directeur de l’innovation et de la technologie d’ICL. « Nous étudions également les moyens de faire progresser le stockage de l’énergie et la performance des batteries, et nous continuons d’explorer l’expansion des capacités, les partenariats et d’autres types de collaborations, dans le cadre de ces efforts. »

L’adoption des véhicules électriques (VE) est un moteur essentiel du marché des batteries Li-ion, car cette industrie et d’autres – comme le stockage stationnaire sur réseau et l’infrastructure de recharge des VE – continuent de rechercher des solutions plus durables, plus sûres et plus rentables. D’ici 2030, Cairn ERA prévoit que la demande mondiale pour le marché des batteries Li-ion atteindra plus de 2 725 GWh, pour une valeur de marché de plus de 240 milliards de dollars.

En février, le ministère américain de l’énergie a annoncé qu’il prévoyait d’investir plus de 7 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années dans l’approvisionnement et le traitement durables des minéraux critiques utilisés dans la production de batteries. En mars, l’European Battery Alliance (EBA) a également annoncé son intention de combler les lacunes de la chaîne de valeur des batteries durables et verticalement intégrées de l’Union européenne, dans le but de créer une industrie des batteries autosuffisante en Europe d’ici 2030.

Source : Spoke & Israël Valley

 

 

 

Partager :