Partager :

Une usine iranienne, située près de Téhéran, produit environ 2.000 drapeaux israéliens, américains et britanniques par mois, tous destinés à être brûlés lors de manifestations, a rapporté jeudi Reuters.

« Nous n’avons aucun problème avec les Américains et les Britanniques. Nous avons un problème avec leurs gouvernements. Nous avons un problème avec leurs présidents, avec la mauvaise politique qu’ils mènent », a déclaré le propriétaire de l’usine, Ghasem Ghanjani.

« Les populations américaines et israéliennes savent que nous n’avons aucun problème avec eux. Si les gens brûlent les drapeaux de ces pays lors de différents rassemblements, c’est uniquement pour montrer leur désaccord », a-t-il ajouté.

« Par rapport aux actions lâches des États-Unis, comme l’assassinat du général Soleimani, brûler un drapeau américain est une chose minime. C’est le moins que l’on puisse faire », a déclaré un responsable du contrôle qualité.

Pour les nationalistes iraniens, le sentiment anti-américain a toujours été au cœur du régime islamique, et les dirigeants religieux continuent de surnommer les États-Unis de « grand Satan ».

i24News.

Partager :