Partager :

Spécial Radio J. Bonjour Ilana,

Sanofi et Renault marquent profondément les relations technologiques France-Israël. Pourquoi donc? Réponse : au travers de ses actions opérationnelles Sanofi est en train de marquer des points en Israël. Nous allons en parler dans cette chronique. Renault avec son laboratoire d’innovation installé à Tel-Aviv est omni-présent dans la filière automobile.

INTRODUCTION. Effet  de rattrapage après le Covid-19 qui avait bloqué les vols France-Israël ? Depuis quelques semaines le nombre de délégations de firmes françaises qui arrivent en Israël est assez impressionnant. Même les Allemands ne font pas mieux!

On s’attend à une véritable ruée vers la Startup Nation de firmes françaises (automobile, biotechnologie, pharmaceutique, cyber) qui vont débarquer pour de bon, et à visage découvert, dans l’Etat Hébreu. Beaucoup d’entre-elles n’ont jamais mis les pieds dans le pays.

La semaine dernière dans les salons « Ecomotion » (automobile) et au « Biomed » (biotechnologie et pharmacie) il était impossible de ne pas voir les stands français. Non seulement les entreprises françaises étaient actives durant le salon au travers de rencontres et conférences, mais elles avaient des rencontres discrètes avec des industriels israéliens dans les grands Hôtels de Tel-Aviv.

ECOMOTION. Le salon Ecomotion se tenait au Parc des Expositions de Tel-Aviv à deux pas de l’Université Tel-Aviv. Ce Salon qui était encore minuscule il y a 5 ans a grandit à une telle vitesse que les organisateurs ont été obligés de déplacer le salon dans un immense parc au portes de la ville de de Tel-Aviv. Pratiquement toute la filière automobile françaises était là. 

Lors d’une rencontre spéciale (organisée par la Chambre de Commerce Israël-France et Challengy) qui a eu lieu sur le salon les firmes Bouygues, Colas, Groupe ADP, Groupe Renault, Keolis, Plastic Omnium, RATP, TotalEnergies, Valeo étaient ensemble pour fêter la présence françaises dans ce salon. C’était l’heure du « Happy Hour ». Yossi Dan et André Dan ont géré cette rencontre exceptionnelle.

BIOMED. Au Salon Biomed qui a eu lieu au David Intercontinental Hotel, une quinzaine de firmes françaises, regroupées par BusinessFrance avaient un stand. Les rendez-vous se sont succédées pour les firmes françaises Sanofi était la star de ce salon.

La 20eme conférence Biomed a bénéficié d’une participation bien plus importante que les années précédentes. Pour les industries israéliennes de la technologie médicale et de la santé, la conférence a offert une excellente occasion de présenter les innovations de la Startup Nation.

ALBAN DE SANOFI. Des dizaines de visites en Israël. Expert en veille technologique et intelligence économique, il connait le monde la biotech israélienne comme sa poche. Tout le monde veut le rencontrer. Il s’agit de Alban de la Sablière (photo) de Sanofi qui était cette semaine à Tel-Aviv. Sa famille connait bien l’Etat hébreu. Bertrand Rochereau de La Sablière, diplomate, a été ancien ambassadeur de France en Israël.

Son titre : « Head of Sanofi Partnering ».

LA FRANCE A BEERSHEVA.

Presque personne ne le sait dans les milieux d’affaires franco-israéliens.  Un site qui appartient au lyonnais Seqens, un acteur mondial de la synthèse pharmaceutique, se trouve aux portes de Beersheva.

Un site de production de Seqens est situé à Neot Hovav (Beersheva) et emploie plus de 300 personnes. Le chimiste lyonnais Seqens appartient depuis fin 2021 à l’américain SK Capital, qui, associé à des actionnaires français en a repris les rênes fin 2021.

SK Capital Partners est une société d’investissement spécialisée dans les matériaux de spécialités (minéraux fonctionnels pour des applications spécifiques), la chimie et la pharmacie.

Seqens, c’est aujourd’hui 1,2 Md€ de CA, 3 300 employés dans le monde, 24 sites de production et 10 centres R&D (dont 14 en France).

Partager :