Partager :

Une question posée à IsraelValley. Antoine Gallimard sera t-il interdit de séjour en Israël? la réponse est non. Gallimard ne boycotte pas Israël. La réalité : une présence du PDG de Gallimard en Israël pour une conférence par exemple ne pourra se tenir sans une armée de gardes du corps…

Gallimard compte toujours éditer les pamphlets antisémites de Louis-Ferdinand Céline. «Je n’ai jamais dit que j’y renoncerais. J’ai suspendu le projet», a déclaré le PDG  Antoine Gallimard, en marge du vernissage de l’exposition Céline, les manuscrits retrouvés à Paris. Une republication accompagné d’un appareil critique adapté précise-t-il. Par ailleurs il ne croit pas que « ces pamphlets vont accélérer l’antisémitisme en France ».

Les israéliens ne peuvent pas légalement interdire le séjour du PDG de Gallimard en Israël. Ils peuvent interdire la sortie d’un livre… mais pas plus.

Louis Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand Céline, né le à Courbevoie et mort le à Meudon, connu sous son nom de plume généralement abrégé en Céline, est un écrivain et médecin français. Il est notamment célèbre pour Voyage au bout de la nuit, publié en 1932 et récompensé par le prix Renaudot la même année.

Considéré, à l’instar de Faulkner et de Joyce, comme l’un des plus grands novateurs de la littérature du XXe siècle, « d’une stature exceptionnelle, au rôle décisif dans l’histoire du roman moderne » estime George Steiner, Céline introduit un style elliptique personnel et très travaillé, qui emprunte à l’argot et tend à s’approcher de l’émotion immédiate du langage parlé. À propos de son style, Julien Gracq dira : « Ce qui m’intéresse chez lui, c’est surtout l’usage très judicieux, efficace qu’il fait de cette langue entièrement artificielle — entièrement littéraire — qu’il a tirée de la langue parlée. »

Céline est aussi connu pour son antisémitisme. Il publie des pamphlets virulents dès 1937 (année de la parution de Bagatelles pour un massacre) et, sous l’Occupation durant la Seconde Guerre mondiale, il est proche des milieux collaborationnistes et du service de sécurité nazi. Il rejoint en 1944 le gouvernement en exil du Régime de Vichy à Sigmaringen, épisode de sa vie qui lui inspire le roman D’un château l’autre, paru en 1957.

 

Partager :