Partager :

La Banque d’Israël prévoit une croissance de l’ordre de 5,5 % en 2022. La prévision est supérieure aux estimations de croissance du PIB de l’agence de notation Fitch de 3,5 % pour le monde en 2022, 3,0 % pour la zone euro et 3,5 % pour les États-Unis.

Le chômage en Israël, qui a atteint son plus haut niveau depuis au moins 50 ans pour atteindre 15,7 % en 2020, est aujourd’hui presque redescendu à des niveaux d’avant la pandémie, à environ 3 %.

« Au début de la pandémie, la plupart des gens pensaient que le choc sur le marché du travail serait de longue durée », a rappelé un analyste de la Banque Hapoalim.

« Mais nous sommes en fait revenus à une situation de plein emploi beaucoup plus tôt que les projections les plus optimistes.

J’en attribue le mérite au gouvernement qui, en juillet, a annulé toutes les allocations de chômage pour les travailleurs qui avaient perdu leur emploi. Cela les a incités à retourner au travail. »

Le gouvernement du Premier ministre Naftali Bennett a pris les rênes en juin 2021 avec une coalition composite de partis de gauche, de centre et de droite, et une faction arabe. La politique du nouveau gouvernement a été de maintenir l’économie ouverte malgré la pandémie. Il a également réussi à adopter un budget en novembre, le premier depuis 2018.

La performance économique du gouvernement a été « plus que bonne », a déclaré Bahar de Hapoalim.

Le nouveau gouvernement a également lancé des réformes, adoptées avec la loi des Finances, dont la plus importante est l’augmentation progressive de l’âge de la retraite des femmes de 62 à 65 ans selon Bahar.

« Aucun gouvernement précédent n’avait osé y toucher, et cette décision est considérée comme un énorme succès par tous les économistes », a expliqué Bahar.

Le nouveau gouvernement a également alloué des fonds pour investir dans les infrastructures et les transports, et continue d’ouvrir l’économie en réduisant les droits de douane à l’importation sur certains produits. « Ce sont beaucoup de réformes », a déclaré Bahar. « Considérant qu’il s’agit d’un gouvernement fragile avec une coalition étroite, ils se sont plutôt bien débrouillés. »

Times of Israel.

 

Partager :