Partager :

SUR RADIO J. Bonjour Steeve,

L’acteur DiCaprio a réalisé de nombreux investissements en Israël au fil des ans, le plus récemment dans la startup de viande cultivée Aleph Farms.

Didier Toubia, cofondateur et PDG d’Aleph Farms : « En tant qu’écologiste engagé, nous souhaitons la bienvenue à Leonardo DiCaprio au sein de notre conseil consultatif et de notre famille d’investisseurs de premier plan. Notre équipe s’est engagée à améliorer la durabilité de nos systèmes alimentaires mondiaux et nous sommes ravis que Leo partage notre vision. »

Leonardo DiCaprio : « L’un des moyens les plus efficaces de lutter contre la crise climatique est de transformer notre système alimentaire. Aleph Farms propose de nouvelles façons de satisfaire la demande mondiale de viande bovine, tout en résolvant certains des problèmes les plus pressants de la production industrielle actuelle de viande bovine. Je suis très heureux de les rejoindre en tant que conseiller et investisseur, alors qu’ils se préparent à présenter le bœuf cultivé aux consommateurs ».

Aleph Farm a été co-fondée en 2017 avec l’incubateur israélien de technologie alimentaire « The Kitchen » de Strauss Group et avec la Prof. Shulamit Levenberg de la Faculty of Biomedical Engineering du Technion. Selon Les Echos : « Israël, la terre promise des protéines alternatives. L’Etat hébreu est pionnier dans le secteur et compte des pépites (Aleph Farms) qui rêvent de révolutionner l’industrie agroalimentaire avec des technologies très innovantes.

Tous les investissements israéliens de DiCaprio n’ont pas porté leurs fruits. Il a perdu l’argent qu’il avait investi dans la société de médias sociaux Mobli. Mobli était un site Web social de partage de photos et de vidéos sur mobile fondé par des entrepreneurs et frères israéliens

« En 2018, l’homme d’affaires et philanthrope juif américain Shlomo Rechnitz a déposé une plainte contre Moshe Hogeg pour fraude présumée de 5 millions de dollars dans la vente d’actions de Mobli, une société de partage de photos et de vidéos fondée par Hogeg et son frère, Odedé.

Question posée à l’acteur (1) : Est-ce que vous avez une relation particulière avec Israël depuis votre love story avec Bar Refaeli entre 2005 et 2011 ?

Évidemment et j’adore ce pays où j’ai gardé de nombreux amis. Lorsque j’étais avec Bar que j’ai beaucoup aimée, je suis venu plusieurs fois en Israël.

J’avais rendu visite à sa famille, qui vit dans la région d’Hod Hasharon, et nous avions même envisagé d’acheter ou de faire construire une maison à Tel Aviv pour y vivre quelques mois dans l’année.

On pensait se marier à l’époque, mais le destin en a décidé autrement… En 2010, j’ai même fêté mes 36 ans en Israël et j’avais amené ma mère Irmelin, qui réalisait son rêve de découvrir Jérusalem, et aussi l’acteur Kevin Connolly, l’un de mes meilleurs amis.

On s’était baladé dans tout le pays et j’avais eu le grand honneur de rencontrer Shimon Peres et aussi d’être reçu par Benyamin Netanyahou et son épouse. Grâce à Bar Refaeli, j’ai découvert toute la beauté d’Israël et aussi toutes les nuances de la société israélienne.

Comme aux USA, il y a dans ce pays une énergie créatrice, mais aussi une rigueur, rendue obligatoire par la situation et le conflit israélo-palestinien. Et puis en tant qu’acteur et producteur de cinéma, je suis un grand fan du septième art israélien, l’un des plus inventifs et intéressants dans le monde. Peut-être qu’un jour, je produirai ou je jouerai dans le film d’un réalisateur israélien. Du moment qu’il y a un bon scénario et des idées, je suis ouvert à toutes les propositions ! (1) Par Noam Landsky– Juifs célèbres ©

 

Partager :