Partager :

Sur tout le territoire des États-Unis, c’est en Californie qu’il y a le plus grand nombre d’entreprises « licornes » fondées en Israël. 17 firmes privées ont été évaluées à un milliard de dollars ou plus, l’année passée – ce qui a permis au décompte total des compagnies « licornes » de grimper à 32 dans l’État, a fait savoir le dernier rapport publié par l’USIBA (United States–Israel Business Alliance). Il y avait, l’année dernière, 22 « licornes » dans le secteur technologique qui avaient été fondées par des Israéliens en Californie, dont sept sont entrées en bourse.

L’organisation a rendu public, mercredi, un rapport détaillant la présence des « licornes » israéliennes à New York City où elles sont actuellement 26.

Dans son rapport sur la Californie, jeudi, l’USIBA a fait savoir que la grande majorité des « licornes » technologiques fondées par des Israéliens se trouvaient dans la région de la Silicon Valley et que le total de 32, tel qu’il était estimé dans le dernier décompte, représentait un cluster sans précédent de « licornes » fondées par des Israéliens dans un seul État américain.

Ces entreprises doivent compter au moins un fondateur israélien et elles doivent avoir installé en Californie leur siège mondial ou leur siège pour les États-Unis.

« Quand vous dites qu’il y a 32 entreprises fondées par des Israéliens dont l’évaluation est estimée à un milliard de dollars ou plus, on vous regarde avec étonnement », commente le président de l’USIBA, Aaron Kaplowitz, dans un message accompagnant le rapport par courriel. « Et si vous ajoutez que ces 32 firmes se trouvent en Californie seulement, alors l’étonnement se transforme rapidement en incrédulité. »

Times of Israel.

Partager :