Partager :

Quatre-vingt-dix-sept passagers dont le vol de la France vers Israël a été retardé de 25 heures ont déposé une plainte pour environ 1,3 million de shekels contre Arkia Airlines, alléguant qu’ils étaient « affamés » et que certains ont été forcés de « dormir dans le même lit avec des étrangers ».

Une action en justice a été déposée devant le tribunal de première instance de Beit Shemesh contre Arkia Airlines pour un montant de 1,3 million de shekels. Comme indiqué dans la déclaration, 97 passagers ont acheté des billets pour un vol régulier qui devait voler de Grenoble en France vers Israël. Cependant, le vol n’a pas eu lieu et ce n’est qu’après 3,5 heures qu’un message concernant son annulation est apparu dans l’horaire des vols.

Pendant tout ce temps, les passagers n’ont reçu aucune information, et seulement au début de la huitième soirée, des informations sur ce qui se passait sont apparues, et le représentant de la compagnie n’a pas informé les passagers, mais simplement un article est apparu sur le site d’information dédié au tourisme et à l’aviation, qui ont signalé que le vol avait été annulé en raison de la mauvaise santé du capitaine de l’équipage.

Après un certain temps, les passagers ont finalement été annoncés que le vol ne partirait que le lendemain et que les passagers seraient hébergés dans un hôtel pour la nuit. Dans le même temps, les passagers n’ont pas pris la peine de se nourrir ni même de proposer des boissons, malgré de nombreuses demandes. En conséquence, les gens, épuisés par l’attente et l’incertitude, n’ont pas été nourris pendant 19 heures et ils n’ont vu de la nourriture que le lendemain au petit-déjeuner à l’hôtel.

De plus, le procès indique que la compagnie aérienne a décidé d’économiser le plus possible même sur un hôtel : les représentants d’Arkia ont réservé moins de chambres qu’ils ne le devraient, en fonction du nombre de passagers, de sorte que certains passagers ont été installés par paires dans des chambres à un lit, et ils devaient passer toute la nuit à dormir au lit avec des étrangers. Et un certain nombre de passagers ont simplement dû louer un hôtel à leurs propres frais, car la compagnie aérienne n’a pas réservé de réservation pour eux.

Les plaignants ont également déclaré qu’avant d’intenter une action en justice par l’intermédiaire d’un avocat, ils se sont tournés vers la direction de l’entreprise pour demander une indemnisation conformément à la loi, mais les accusés ne les ont même pas honorés d’une réponse.

Read more https://infos-israel.news/proces-contre-arkia-de-nombreux-francais-ont-depose-une-action-en-justice-pour-un-montant-de-13-million-de-shekels/

Partager :