Partager :

La ville de Tel Aviv pilote actuellement un nouveau système écologique dans le nord de Tel Aviv, qui utilise l’énergie solaire pour fournir de l’ombre pendant la journée et de l’éclairage lorsque le soleil se couche.

Grâce à ses caractéristiques, le système Lumiweave permet d’économiser « au moins 50 % des coûts d’installation de l’infrastructure d’un éclairage standard et 100 % des coûts d’électricité », selon un communiqué de la société. Lumiweave permet également au client de contrôler le moment et l’intensité de l’éclairage.

Lumiweave est un tissu d’extérieur intégrant des cellules photovoltaïques (PV) solaires et organiques qui stockent l’énergie solaire pendant la journée pour un éclairage hors réseau le soir. Il permet de faire de l’ombre tout en exploitant l’énergie du soleil. Plus précisément, la feuille est composée de bandes de polymère avec des LED qui émettent de la lumière après avoir reçu de l’énergie du système photovoltaïque qui y est attaché pendant la journée.

Cette solution combine une « approche réalisable » du changement climatique et du défi croissant que représente l’ombrage dans les zones urbaines, avec une solution qui fonctionne sur la base d’une énergie renouvelable et propre, qui permet d’éclairer sans utiliser de combustibles polluants.

« Penser à la durabilité, à l’énergie verte et à la protection du climat fait partie de l’ADN de la municipalité de Tel Aviv-Yafo. Des étapes de planification aux étapes d’exécution, nous pensons vert, planifions vert, imaginons vert », a déclaré Ron Huldai, maire de Tel Aviv-Yafo, dans le communiqué de l’entreprise. « Je crois que Lumiweave s’avérera être une entreprise révolutionnaire ».

Le système a été conçu pour résister à toutes les conditions météorologiques et peut même continuer à fournir un éclairage même après trois jours sans soleil.

Le système léger et flexible a été mis au point par la designer industrielle et de produits israélienne Anai Green, qui a été sélectionnée comme l’une des quatre innovatrices à remporter le 2e défi international C40 Women4Climate Tech en 2020. Le défi, qui en était alors à sa deuxième année, a été organisé par Women4Climate, un groupe de maires, d’entrepreneurs, d’innovateurs, d’étudiants, de scientifiques et de militants qui vise à renforcer la participation et le leadership des femmes dans la construction d’un avenir durable.

La ville de Tel Aviv a rejoint le C40 Cities 2017 parmi 96 villes qui représentent un douzième de la population mondiale et un quart de l’économie mondiale.

Ce système ne nécessite aucune infrastructure supplémentaire ou existante, ce qui le rend particulièrement innovant, explique Green.

« Il n’y a aucune émission de carbone », dit-elle. « Nous l’utilisons pour éclairer l’espace public sans propager la pollution lumineuse – car la lumière se trouve sous une canopée. » La pollution lumineuse désigne les effets d’un éclairage artificiel non désiré, excessif ou mal mis en œuvre.

Lumiweave a déjà de nouveaux projets à Tel Aviv, notamment le changement des auvents du quartier de Sarona. Elle est également en discussion avec les parties concernées pour installer l’ombrage intelligent de Lumiweave dans les parcs des villes de Ra’anana, Kfar Saba et Ganei Tikva. Le parc Ariel Sharon, situé au sud-est de Tel Aviv, figure également sur cette liste. Green indique à NoCamels que la société est en pourparlers avec NTA Metroolitan Mass Transit System, la société qui développe le métro léger de Tel Aviv, pour installer Lumiweave dans différentes stations.

« Nous sommes très heureux de travailler avec la municipalité de Tel Aviv-Yafo pour concrétiser notre vision d’améliorer l’expérience de séjour dans l’espace public, tout en préservant l’environnement, grâce à des systèmes durables qui peuvent être installés facilement et à moindre coût, partout et à tout moment », a déclaré Green.

La designer Anai Green a grandi en Israël et a fréquenté la Bezalel Academy of Art and Design à Jérusalem. Elle a travaillé au Japon avant d’ouvrir son propre studio de design en Israël. Elle s’est intéressée à l’éclairage, au mobilier, à la conception d’objets spatiaux et à la relation entre les matériaux, les formes et les technologies « afin que ses créations aient un impact sur la vie quotidienne en milieu urbain », selon son profil sur le site Women4Climate. Avant de travailler sur Lumiweave, Mme Green a collaboré avec Megama, un bureau de conception stratégique, pour la biennale de l’urbanisme paysager intitulée « 32N Urban Shade ». Le projet portait sur l’importance de l’ombre naturelle et construite dans la ville côtière de Bat Yam, en Israël.

Source : No Camel & Israël Valley

Partager :