Partager :

Israël est l’une des destinations d’investissement les plus attrayantes des marchés développés en dehors des États-Unis, mais seul un nombre modeste de fonds négociés en bourse offre une exposition dédiée aux actions israéliennes.

Le VanEck Vectors Israel ETF (ISRA) est l’un des membres les plus vénérables du cadre des ETF* israéliens cotés aux États-Unis. L’ISRA, qui suit l’indice BlueStar Israel Global, aura neuf ans en juin. L’ISRA est un élément pertinent pour les investisseurs qui envisagent une exposition à Israël car, malgré toutes les caractéristiques favorables du pays, il n’est pas fortement représenté dans les indices traditionnels des marchés développés.

« Membre de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Israël a reçu le statut de marché développé par les principaux fournisseurs d’indices de référence il y a près de dix ans. Israël est passé d’un marché de taille moyenne au sein des indices des marchés émergents (ME) à un poids minuscule dans les indices des marchés développés mondiaux. De plus, la reclassification par MSCI a laissé les actions israéliennes sous-pondérées dans les portefeuilles passifs et benchmarkés des marchés développés », note Sunny Bokhari, gestionnaire de produits associé chez VanEck.

L’ISRA est d’autant plus intéressant qu’il reflète la nature technologique de l’économie israélienne, souvent qualifiée de  » nation des startups « . L’ETF VanEck alloue 38,9 % de son poids aux valeurs technologiques, à la fin du mois de février, selon les données de l’émetteur.

Cela représente une surpondération de la technologie de plus de 1 000 points de base par rapport à l’indice MSCI Israël. De plus, le secteur technologique israélien dispose d’un large potentiel de croissance, ce que reflètent les investissements.

« Le secteur technologique privé israélien a continué de susciter l’intérêt des investisseurs mondiaux en capital-risque et en capital-investissement. Le secteur a reçu environ 26 milliards de dollars de capital-risque en 2021, soit près du double du montant levé en 2020, et environ un quart du financement reçu par l’Europe dans son ensemble », ajoute M. Bokhari.

Le marché des introductions en bourse (IPO) du pays est également dynamique, et plusieurs des nouvelles émissions de l’année dernière figurent désormais parmi les 111 positions de l’ISRA. C’est la confirmation que l’indice MVIS Bluestar Israel Global Index est adaptable et réactif.

« De même, en 2021, les introductions en bourse ont connu une croissance explosive par rapport à 2020, puisque 121 sociétés israéliennes, avec une valorisation totale de plus de 87 milliards de dollars, sont entrées en bourse à travers le monde, contre 27 sociétés l’année précédente », conclut Bokhari. « L’indice MVIS Bluestar Israel Global Index a ajouté une exposition à certaines de ces sociétés en 2021. Israël semble offrir un solide pipeline d’introductions en bourse de plusieurs milliards de dollars qui sera une aubaine pour ses marchés financiers. »

  • Les ETF sont des produits financiers permettant d’acheter et de vendre des paniers d’actions et d’obligations en une seule transaction, comme s’il s’agissait d’actions ordinaires.

Source : ETF Trends & Israël Valley

 

Partager :