Partager :

Israël a annoncé, samedi 23 avril, son intention d’interdire aux Palestiniens de Gaza de travailler sur son territoire à partir de dimanche. Cette mesure de rétorsion a été annoncée après de nouveaux tirs de roquettes depuis l’enclave« Les commerçants et travailleurs de Gaza ne seront pas autorisés à traverser le passage d’Erez dimanche. La décision de le rouvrir sera prise après une évaluation de la situation sécuritaire », a précisé l’organe du ministère israélien de la Défense, qui supervise les activités civiles dans les Territoires palestiniens. En Israël des milliers d’employeurs sont en colère car les retards dans la construction s’accumulent.

Selon (1) : « La décision de fermer le passage d’Erez, le seul qui permet la circulation de personnes entre la bande de Gaza et le territoire israélien, va affecter des milliers de Palestiniens de l’enclave pauvre soumise à un blocus israélien depuis plus de quinze ans. Hormis le point de passage de Rafah, entre le sud de la bande de Gaza et l’Egypte, Israël contrôle toutes les entrées et les sorties de l’enclave, aussi bien celles des marchandises que des personnes.

Cette nouvelle escalade intervient alors que des affrontements opposent depuis une semaine des manifestants et des fidèles musulmans palestiniens aux forces israéliennes sur l’esplanade des Mosquées, à Jérusalem-Est. Les affrontements ont fait plus de 250 blessés palestiniens. Les autorités israéliennes qui contrôlent l’accès à l’esplanade ont fermé les points de passage permettant aux Palestiniens de Cisjordanie de se rendre à Jérusalem ». (1) francetvinfo.fr

Partager :