Partager :

Les « exits » dans le domaine de la high-tech en Israël ont fait un bond étonnant de 520 % en 2021 pour atteindre une valeur record de 70 milliards d’euros, contre 13,6 milliards d’euros en 2020, selon un rapport annuel publié mercredi par le cabinet de consulting PwC Israël. Selon nos estimations pour 2022 le nombre d’exits va diminuer de manière forte. Les premiers chiffres (Janvier-Mars) le prouvent.

Selon i24News :

« Les « exits » consistent à revendre des actions d’une société, soit par introduction en bourse (IPO), soit en cas d’acquisition par une autre société, par un autre fonds, ou par les managers.

Le nombre d’exit dans le secteur de la high-tech a augmenté en 2021 pour atteindre 171 opérations, contre 60 l’année dernière, dont 99 acquisitions d’une valeur totale de 10,2 milliards de dollars, et 72 introductions en bourse, dont 45 à la bourse de Tel-Aviv.

Le rapport de PwC a enregistré les transactions qui ont eu lieu entre janvier et mi-décembre 2021.

Un rapport distinct publié en début de semaine par Start-Up Nation Central a détaillé une année record pour le financement des entreprises technologiques israéliennes, avec un montant sans précédent de 22,1 milliards de dollars d’investissements de janvier à novembre, et 33 entreprises entrant dans le club des licornes, des entreprises privées évaluées à plus d’un milliard de dollars.

Les chiffres « sont énormes », a déclaré Yaron Weizenbluth, partenaire et responsable du pôle high-tech chez PwC Israël, au site d’information Times of Israel.

« L’année dernière a marqué la fin de la décennie précédente et a été la meilleure année jamais enregistrée [pour le secteur de la technologie]. C’était l’année de COVID-19, et nous avons commencé à voir cette tendance à la hausse dans les derniers trimestres de 2020 [qui laissait présager une forte année 2021]. Nous étions optimistes, mais pour être honnête, nous ne pouvions pas nous attendre à ce que 2021 soit aussi incroyable. »

Partager :