Partager :
Lorsque la start-up israélienne Eviation Aircraft a présenté au public son projet d’avion électrique Alice au salon du Bourget en juin 2019, elle annonçait un premier vol, dans la foulée, avant la fin de cette même année 2019. Alice était alors propulsé par trois moteurs.

Le prototype de l’avion a brûlé dans un incendie à l’aéroport de Prescott en janvier 2020.
Sur la base des retours de clients potentiels, les concepteurs ont fondamentalement révisé Alice et sont passés d’une configuration à trois moteurs avec un empennage en V, à une configuration plus conventionnelle avec deux moteurs électriques à l’arrière et un empennage en T.
En 2019, les ingénieurs visaient une vitesse de croisière de 240 nœuds. Ils se contentent aujourd’hui de 220 nœuds. L’autonomie a également été revue à la baisse : elle est passée de 540 NM (1.000 kilomètres) en 2019 à 440 milles marins (814 kilomètres).
Eviation a calculé que l’altitude de croisière maximale était de 32.000 pieds, mais suppose que l’altitude de croisière opérationnelle sera de 10.000 pieds.
Omer Bar-Yohay, cofondateur et PDG d’Eviation Aircraft, a montré une courte vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle Alice roule de manière autonome sur l’aéroport municipal d’Arlington, dans le nord-ouest de l’État de Washington.
Le projet s’est ainsi un peu rapproché de son vol inaugural et du début des essais en vol. Eviation Aircraft vise la certification d’Alice et sa première livraison en 2024.
Source AeroBuzz
Partager :