Partager :

Le rapporteur spécial des Nations unies a accusé Israël d' »apartheid » dans un rapport soumis mardi au Conseil des droits de l’homme à Genève.

Le rapport, dont le corps principal ne mentionne pas les groupes terroristes Hamas ou Jihad islamique, indique qu’Israël « doit coopérer de bonne foi avec les dirigeants palestiniens pour mettre complètement fin à l’occupation et réaliser une véritable solution à deux États. »

Israël et les organisations juives ont fustigé le rapporteur, soulignant qu’il était hostile à Israël et que son rapport était sans fondement.

« L’auteur de ce rapport est bien connu pour ses opinions anti-israéliennes flagrantes et inquiétantes », a indiqué la mission d’Israël auprès des Nations unies à Genève dans un communiqué. « Ce rapport n’est pas différent ».

« Ce rapport recycle des libelles sans fondement et scandaleux publiés précédemment par des ONG qui partagent le même objectif que l’auteur de ce rapport : délégitimer et criminaliser l’État d’Israël pour ce qu’il est : l’État-nation du peuple juif, avec des droits égaux pour tous ses citoyens, indépendamment de la religion, de la race ou du sexe », a déclaré Meirav Eilon Shahar, émissaire d’Israël auprès des Nations unies et des organisations internationales à Genève.

i24News.
Partager :