Partager :

Le nombre de cas de coronavirus reste relativement élevé avec quelque 5.800 nouveaux cas quotidiens

Le gouvernement israélien a décidé d’adopter une approche attentiste face à l’augmentation alarmante du nombre de cas de Covid en Asie et en Europe, soutenant toutefois que l’apparition d’un nouveau variant dangereux est une « possibilité ».

Le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Santé Nitzan Horowitz ont ainsi annoncé que l’obligation de porter le masque dans les espaces fermés sera maintenue jusqu’à la fête de Pessah (Pâque juive), qui commencera mi-avril, devant la crainte d’une possible irruption d’un nouveau variant.

Les autorités vont par ailleurs vérifier les stocks de vaccins et de médicaments « en prévision de la possibilité d’un nouveau variant grave du coronavirus », a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

Le nombre de cas de coronavirus reste relativement élevé en Israël, avec quelque 5.800 nouveaux cas quotidiens recensés en moyenne ces sept jours. Plus de 300 personnes restent hospitalisées dans un état grave.

Le nombre de décès depuis le début de l’épidémie dans le pays s’élève à 10.405, selon les statistiques du ministère de la Santé publiées mercredi soir.

Le ministère de la Santé a annoncé mercredi avoir détecté deux cas de contamination à un variant non identifié du coronavirus, sans gravité apparente et qui combine les sous-variants BA.1 et BA.2.

« Ce variant n’est pas encore connu dans le monde et les deux cas ont été découverts grâce à des tests PCR effectués à l’aéroport Ben Gourion à l’entrée en Israël », indique un communiqué du ministère.

« Les personnes contaminées ont présenté de légers symptômes de fièvre, maux de tête et de douleurs musculaires et n’ont pas nécessité de soins médicaux particuliers », poursuit-il.

Pour le chef de la stratégie anticovid du gouvernement israélien, Salman Zarka, « le phénomène des variants combinés est bien connu » et « à ce stade, nous ne sommes pas inquiets (par le fait que le nouveau variant puisse conduire à) des cas graves », a-t-il assuré à la radio militaire israélienne.

Times of Israel.

Partager :