Partager :

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a envoyé une délégation de professionnels en Israël à l’occasion de l’inauguration de la ligne aérienne directe reliant Casablanca à Tel Aviv. Conduite par le président de la CGEM, Chakib Laalej, la délégation a prévu de signer un accord visant à renforcer les liens économiques maroco-israéliens.

Dans le but de consolider les partenariats d’affaires, la délégation marocaine de la CGEM rencontre cette semaine son homologue israélien afin d’explorer les opportunités d’investissement et d’esquisser des pistes de coopération bilatérale, rapportent les médias israéliens. L’événement de trois jours était initialement prévu pour décembre 2021 et a été retardé en raison des préoccupations liées à l’Omicron, rapportent les mêmes médias israéliens.

La ligne directe Royal Air Maroc Casablanca-Tel Aviv avait également été retardée de décembre 2021 au 13 mars, le Maroc ayant fermé l’espace aérien national pour ralentir la propagation des dernières variantes du COVID-19 Omicron.

Depuis l’établissement des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, les pays ont activement travaillé à la consolidation des partenariats commerciaux, plusieurs sociétés énergétiques israéliennes ayant déjà reçu des permis d’exploration et de forage au Maroc. Pour rappel et en fin 2021, le groupe énergétique israélien Ratio Petroleum avait conclu un accord d’exploration avec l’Office national des mines et des hydrocarbures du Maroc (ONHYM). Dans le cadre de cet accord, la société explorera les réserves d’hydrocarbures et de gaz offshore au large de Dakhla.

 

Le mois dernier, la compagnie pétrolière israélienne Delek Drilling a annoncé qu’elle était en pourparlers avec le Maroc pour acquérir une licence d’exploration pétrolière et gazière offshore. Plus tôt en février, Israël avait exprimé son intérêt pour le renforcement des liens économiques en multipliant par quatre le volume des échanges avec le Maroc. Le commerce entre les deux pays a doublé au cours de l’année écoulée après le rétablissement des liens diplomatiques. Le volume des échanges est passé de 70 millions de dollars en 2020 à 130 millions de dollars en 2021. La ministre israélienne de l’économie a déclaré que son pays avait pour objectif de porter le volume des échanges avec le Maroc à 500 millions de dollars ou plus.

www.challenge.ma

 

 

Partager :