La Croix-Rouge avait refusé le don de sang de Pnina Tamano-Shata, ministre de l’Alya.

Par |2022-03-15T08:02:42+01:0015 Mar 2022|Catégories : EDITORIAL|
Partager :

Le conseil des ministres était réuni à la Knesset pour faire avancer un certain nombre de projets.
Parmi eux, celui de l’intégration des olim d’Ukraine.

La ministre de l’Alya et de l’Intégration, Pnina Tamano Shata (Kahol Lavan), en a profité pour attaquer ses collègues du gouvernement sur le traitement réservé aux candidats à l’alya d’Ethiopie :  « C’est l’hypocrisie et le racisme de l’homme blanc. J’exige en urgence un sauvetage des bénéficiaires du droit du Retour en Ethiopie, qui vivent dans une situation de guerre depuis un an. Personne ici ne fait entendre cette voix, personne n’ouvre la bouche pour les bénéficaires de la loi du Retour en Ethiopie « .

La ministre de l’économie, Orna Barbibaï (Yesh Atid), lui a demandé de revenir sur ses propos qu’elle a jugé inexacts. Tamano Shata lui a rétorqué :  « Ne dites pas que c’est faux. Que faire? Le racisme existe ».

La ministre, elle-même d’origine éthiopienne, a déploré que la Cour suprême ait décidé, de façon exceptionnelle, d’interdire temporairement l’alya d’Ethiopie, alors même que le gouvernement était unanime sur ce sujet. Elle a insisté sur le fait que chaque jour qui passait, augmentait le risque pour les Juifs d’Ethiopie et leurs descendants, compte-tenu de la guerre en Ethiopie.

Lors de cette réunion, le gouvernement a autorisé un programme d’intégration, selon lequel, une aide au logement sera donnée aux olim, les bâtiments du ministère du Logement réservés aux olim seront rénovés et des mesures pour augmenter l’offre de logement seront prises.  »Israël fait partie du monde et le monde traverse une période de turbulences. Nous gérons cette crise complexe avec sensibilité, responsabilité et nous tentons d’apporter de l’aide, autant que nous le pouvons », a déclaré le Premier ministre Bennett.

//lphinfo.com

Pnina Tamano-Shataà Wuzaba en Éthiopie, est une avocate, journaliste et femme politique israélienne. Membre du parti politique Yesh Atid (jusqu’au 2019) et Hosen L’Yisrael (depuis 2019), elle est députée à la Knesset de 2013 à 2015 et depuis 2018. C’est elle qui est actuellement sous le feu des projecteurs : grâce à un travail impressionnant durant la campagne électorale elle a ramené à Beny Gantz des milliers de voix des juifs éthiopiens d’Israël. Au moins deux mandats ont été amenés à Gantz par la communauté Ethiopienne.

En , le Magen David Adom, l’équivalent israélien de la Croix-Rouge, refuse le don de sang de Pnina Tamano-Shata, ce qui crée une polémique En 14e position sur la liste du parti Yesh Atid pour les élections législatives de 2013, elle est élue députée puisque sa liste remporte 19 sièges. Elle est alors la première femme née en Éthiopie et beta Israël à siéger à la Knesset.

Placée en 13e position sur la liste de son parti pour les élections législatives anticipées de mars 2015, elle n’est pas réélue puisque son parti ne remporte que 11 sièges. En , elle redevient députée en remplaçant Yaakov Peri, démissionnaire. Elle est de nouveau élue en , puis réélue le 17 septembre 2019 et le 2 mars 2020. Le , elle rejoint le parti Hosen L’Yisrael de Benny Gantz.

 

 

 

Partager :

Partager cet article, Choisissez votre plateforme !

Aller en haut