Partager :

La Poste d’Israël perd son statut de monopole. La réforme portée par le ministre des Télécommunications, Yoaz Hendel, a été adoptée. Dans les grandes lignes, dorénavant, la distribution de courriers ne sera pas réservée à la Poste, d’autres compagnies pourront y procéder et par ailleurs la Poste pourra s’ouvrir à d’autres activités.

Des prix minimum et maximum seront déterminés et à l’intérieur de cette marge, la concurrence pourra battre son plein.

La réforme a aussi pour objectif d’améliorer le service rendu au public, en le rendant plus accessible que ce soit sur place ou en ligne.  »La Poste est une société qui nous concerne tous », a déclaré le ministre des Télécommunications,  »mais c’est un fait que la plupart d’entre nous ne sont pas satisfaits du service qu’elle propose. La liste des plaintes qui m’arrivent est immense : des lettres qui n’arrivent pas, des queues interminables, des temps d’attente inadmissibles. Je ne peux pas tolérer cette réalité ».

Le but est donc de transformer la Poste en une entreprise concurrentielle et lucrative en procédant progressivement à sa privatisation. Une fois la société rendue plus attractive, l’Etat compte vendre 60% des ses parts à des investisseurs privés et le reste au public.

//lphinfo.com/

Partager :