Partager :

Le ministre des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, prévoit de présenter une proposition lors de la prochaine réunion du cabinet qui verra Israël commencer à accueillir des réfugiés d’Ukraine, et pas seulement ceux qui sont juifs, a rapporté vendredi soir le diffuseur public Kan.

Cette volonté de changement de politique fait suite aux critiques formulées à l’encontre de l’Etat hébreu pour avoir fait payer 10.000 shekels (2800 euros) aux réfugiés pour rester temporairement dans le pays.

Le ministre de la Diaspora, Nachman Shai, a appelé vendredi le gouvernement à ne plus exiger des réfugiés fuyant l’invasion de l’Ukraine par la Russie de déposer cette somme comme condition d’entrée en Israël.

« Les réfugiés ukrainiens arrivent et continueront d’arriver », a écrit M. Shai sur Twitter. « Nous devons immédiatement supprimer la demande illogique et inhumaine d’un dépôt de 10.000 shekels pour les réfugiés entrant en Israël à partir de maintenant. »

Le dépôt est considéré comme une garantie que les Ukrainiens finiront par quitter Israël, car le pays accorde rarement le statut de réfugié aux non-Juifs et leur permet plutôt d’entrer temporairement en tant que touristes.

La ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked a déclaré vendredi que 1.555 Ukrainiens sont arrivés en Israël depuis que la Russie a lancé l’invasion, dont 150 sont éligibles à la citoyenneté israélienne en vertu de la loi du retour.

« Nous nous préparons à a intégrer et à donner immédiatement la citoyenneté à quelque 100.000 personnes qui y ont droit », a-t-elle déclaré, citée par le radiodiffuseur public Kan.

i24News.
Partager :