Partager :

Le ministre de la Diaspora, Nachman Shai, a demandé vendredi au gouvernement de cesser d’exiger des réfugiés fuyant la guerre en Ukraine de déposer 10.000 shekels (2806 euros) comme condition d’entrée en Israël.

« Les réfugiés continueront à arriver », a déclaré M. Shai à la radio de l’armée.

« L’exigence irrationnelle et inhumaine de déposer 10.000 shekels pour toute personne entrée en Israël doit être supprimée immédiatement », a-t-il affirmé.

Le dépôt est considéré comme une garantie que les Ukrainiens finiront par quitter Israël, car le pays accorde rarement le statut de réfugié aux non-Juifs et leur permet plutôt d’entrer temporairement en tant que touristes.

les services d’immigration israéliens ont déclaré que 1.408 étrangers détenteurs de passeports ukrainiens étaient arrivés dans le pays depuis le début de l’invasion russe la semaine dernière.

Selon les autorités, 79 d’entre eux se sont vu refuser l’entrée.

Jeudi, la ministre de l’Intérieur, Ayelet Shaked, avait affirmé qu’un très grand nombre de réfugiés juifs fuyant la guerre en Ukraine pourraient immigrer en Israël et a donné des instructions à son bureau pour les autoriser à s’installer dans l’Etat hébreu sans avoir à vérifier leurs antécédents auprès de la police.

i24News (Copyrights).

Partager :