Partager :

Bernard-Henri Lévy était l’invité du Grand Oral des Grandes Gueules Moyen-Orient sur i24NEWS.

Le philosophe a répondu aux questions de Benjamin Petrover et des Grandes Gueules Moyen-Orient depuis les studios de Paris et de Tel-Aviv : Barbara Lefebvre, enseignante et éditorialiste, Clément Weill-Raynal, journaliste ainsi que Denis Charbit, professeur de sciences-politiques.

Le Grand Oral est l’occasion pour Bernard-Henri Lévy de livrer ses analyses sur la guerre en Ukraine ainsi que son engagement dans la campagne à l’élection présidentielle en France.

Interrogé sur les solutions qui s’offrent à la communauté internationale pour mettre un terme à l’offensive russe en Ukraine, le philosophe explique : « Il faut donner à Zelensky ce qu’il demande […] de la poudre et des balles ! La seule manière d’arrêter une guerre, c’est de faire en sorte que les forces se rééquilibrent. Ça s’appelle la dissuasion, de la neutralisation réciproque. Je ne connais pas d’autre façon d’empêcher une guerre ».  

Et d’ajouter : « Quand vous avez en revanche, la deuxième armée du monde d’un côté et une armée presque démunie de l’autre, la première armée écrase la deuxième jusqu’au sang du dernier des Ukrainiens ».

Bernard-Henri Lévy s’interroge sur « les limites du système de sécurité internationale » : « Peut-être que des questions vont se poser sur la place de la Russie au conseil de sécurité. Et peut-être que la place de Vladimir Poutine, un jour, demain, sera à la cour pénale internationale de La Haye pour crimes de guerre. ».

BHL revient également sur l’actualité nationale et plus particulièrement sur la place des extrêmes, de droite et de gauche dans la prochaine élection présidentielle :

« Personnellement, je ferai tout ce qui est dans mon maigre pouvoir pour empêcher Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen d’être président de la République. C’est ça la démocratie. Je ne vous dis pas que je veux les éliminer du champ politique. Je pense que ce serait une honte et une catastrophe pour la France si Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen était élu(e). Je ferai donc ce que je peux pour l’en empêcher ». 

Source : i24News (Copyrights).

 

Partager :