Partager :

L’Autorité de l’immigration et des frontières de la population (PIBA) a annoncé dimanche que compte tenu de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, elle suspendait jusqu’à nouvel ordre toutes les mesures d’expulsion à l’encontre des Ukrainiens résidant illégalement en Israël.

Selon les données de la PIBA publiées la semaine dernière, 24 % des quelque 7 000 étrangers résidant en Israël sans permis sont Ukrainiens. Environ 6 700 Ukrainiens ont demandé l’asile en Israël et ont vu leur demande rejetée. Quarante-six pour cent de toutes les personnes expulsées d’Israël entre les années 2018 et 2021 étaient ukrainiens.

Evgeny Sova, député israélien d’origine ukrainienne, membre du parti Yisrael Beytenou et vice-président de la Knesset, avait demandé dimanche matin à la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked d’autoriser l’entrée de milliers d’immigrants qui ont exprimé le désir de venir en Israël après l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Sova a également demandé de l’aide pour l’extension des visas pour les citoyens ukrainiens actuellement en Israël qui ne peuvent pas rentrer chez eux et qui sont essentiellement en famille avec des Israéliens.

« En outre, Israël devrait envisager d’autoriser l’entrée de citoyens ukrainiens qui ont des parents israéliens au premier degré pendant une période limitée en tant que touristes, pour soulager ainsi à la crise humanitaire qui sévit en Europe de l’Est », a écrit Sova.

Sova est né dans la ville de Pervomaisk, en Ukraine, et a immigré en Israël en 1997 à l’âge de 17 ans. S’adressant samedi à la Douzième Chaine, il a déclaré qu’il avait de nombreux amis et parents vivant toujours en Ukraine.

Le personnel diplomatique israélien en Pologne a fait savoir dimanche qu’il avait déjà aidé plus de 60 étudiants à quitter l’Ukraine par le passage Korczowa-Krakovets pendant la nuit.

Certains étudiants avaient besoin de prise en charge médicale.

De nombreux étudiants arabes israéliens étudient en Ukraine, et certains sont même revenus d’Israël la semaine dernière pour passer des examens en Ukraine.

 

Partager :