Partager :

En 2014, l’armée ukrainienne avait subi une déroute en Crimée et dans l’est du pays face aux forces russes et séparatistes prorusses. Peuvent-elles cette fois espérer résister au rouleau compresseur ?

« L’armée ukrainienne de 2022 n’est plus celle de 2014, avertit le général Dominique Trinquand, expert militaire et ancien chef de la mission française à l’ONU. Elle est aujourd’hui beaucoup plus nombreuse et mieux formée, notamment grâce à l’appui des forces occidentales. »

Là où, en 2014 l’armée ukrainienne dénombrait 130 000 soldats mal formés et peu équipés dans ses rangs – dont la moitié de conscrits -, elle compte aujourd’hui 209 000 membres des forces armées régulières ainsi que 900 000 réservistes, selon les chiffres de l’International Institute for Strategic Studies (IISS). 

Dans le même temps, les dépenses militaires ont presque doublé, passant de 3 milliards de dollars (2,6 milliards d’euros) en 2014 à près de 6 milliards en 2020, d’après la Banque mondiale.

S’ajoute à cela une aide de l’Otan estimée à 14 milliards de dollars depuis 2014, pour aider Kiev à moderniser son artillerie. En novembre 2021, Washington avait notamment livré à l’Ukraine environ 88 tonnes de munitions, trois douzaines de lanceurs Javelin et 180 missiles. (L’Exress)

L’armée ukrainienne se trouve sous les ordres du ministre de la Défense , celui ci gère le financement de l’armée, et la défense du territoire. Le commandant en chef est le président il supervise les déploiements de l’armée , ainsi que les opérations de défense.

À 18 ans, chaque jeune homme est appelé à faire son service militaire, d’une durée de 12 mois pour l’armée de terre et l’armée de l’air, et 18 mois pour la marine. Les conscrits forment 47 % de l’armée ukrainienne. Cependant, les étudiants qui ont fait une préparation militaire dans leur université sont dispensés de service.

L’armée ukrainienne compte 43 000 travailleurs civils (mécaniciens, techniciens, ingénieurs, et médecins).

Partager :