Partager :

RADIO J. Bonjour Ilana, Bonjour chers auditeurs de Radio J.

Chronique de Daniel Rouach.

Rayan, le petit garçon bloqué au fond d’un puits durant cinq jours dans le nord du Maroc est mort. Les Marocains ont tout fait pour sauver l’enfant. Des moyens énormes ont été mis en place et en urgence par le Royaume. Le nombre de sauveteurs marocains était impressionnant.

Problème :  les méthodes utilisées par les sauveteurs marocains pour atteindre l’enfant (creusement d’un tunnel) ont nécessité beaucoup trop de temps. Les israéliens, qui n’hésitent jamais à prendre des risques, ont développé des techniques qui permettent de gagner un temps précieux pour sauver des victimes.

Une question : l’Etat hébreu a t-il tenté d’aider les sauveteurs marocains? Réponse : des appels entre les deux pays ont eu lieu durant Shabbat. Après la mort de l’enfant, Benny Gantz, a posté un message de condoléances.

SAUVETAGE. L’Etat hébreu possède une expérience exceptionnelle en matière de sauvetage d’urgence. Pour sauver des soldats de Tsahal qui se trouvent dans des situations dramatiques, blessés sur le terrain, dans le désert où en zone à risque, Israël a développé des outils hightech de premier plan en matière de sauvetage.

STARTUPS. Beeper Communications Israël développe des robots de recherche et de sauvetage autonomes pour aider les premiers secours. La startup est spécialisée dans les interventions d’urgence lors de catastrophes. 

CAPTEURS. Israël a mis au point des capteurs géo-sismiques enfouis sous terre, couplés à des radars et microphones ultrasensibles reliés à un système d’analyses. Les capteurs collectent des données acoustiques et séismiques.

Des robots, des instruments d’analyse de terrain, des systèmes de repérages souterrains… Israël a mis (depuis longtemps) au point un robot souple inspiré d’une chenille. Ce robot civil avait été présenté à Barack Obama lors de son passage en Israël.

ROBOTS. Israël travaille sur la mise au point de robots souples qui sont fabriqués avec des matériaux flexibles  et qui imitent le monde naturel avec leur corps souple et peuvent changer de forme dans de multiples dimensions ainsi qu’utiliser une mécanique non linéaire. Les robots souples travaillent près des humains, où la sécurité est essentielle, et dans des environnements changeants.

SECOURS. Israël a déjà envoyé dans le passé des équipes de secours et de recherche au Mexique, en Italie et au Népal après des tremblements de terre meurtriers. Les israéliens n’étaient pas au Maroc… et c’est bien dommage. Une coopération Israël-Maroc dans le domaine des sauvetages d’urgence mérite d’être montée.

LE PLUS. URGENCES.

Grâce à ses moto-ambulances spécialement équipées, le réseau de United Hatzalah, composé de plus de 6000 secouristes bénévoles, sauve chaque année des milliers de vies à travers tout Israël en fournissant un traitement médical dans un délai moyen inférieur à 3 minutes.

LE PLUS. URGENCE.

En France, après les attentats du 13 novembre 2015, l’écosystème tech s’est interrogé sur les applications à développer pour améliorer les systèmes d’alerte, de prévention et de gestion de crise. En Israël, la question se pose depuis longtemps. Les applications mobiles d’urgence se multiplient. Liées au risque terroriste ou aux accidents de la vie, elles ont pour but de raccourcir les délais et de préciser les modalités d’intervention. 

Partager :