Partager :

Depuis le Brexit, le Royaume-Uni a déjà obtenu des accords avec l’UE, de loin son premier partenaire commercial, l’Australie, le Japon, la Nouvelle-Zélande, ou encore avec des pays européens non-membres de l’UE, la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein.

Le pays discute avec l’Inde, a lancé des négociations pour un accord de libre-échange avec les six pays arabes du Golfe et cherche aussi à renforcer ses liens commerciaux avec les États-Unis, sans avoir pu décrocher pour l’heure de promesse de Washington.

Londres a annoncé mardi vouloir renforcer ses liens économiques avec Israël dans le cadre d’accords négociés tous azimuts à la suite du Brexit, quelques heures après la publication d’un rapport d’Amnesty International qualifiant «d’apartheid» la politique de l’État hébreu envers les Palestiniens.

La ministre britannique du Commerce international Anne-Marie Trevelyan doit rencontrer mercredi la ministre israélienne de l’Économie Orna Barbivai «pour lancer les préparatifs d’un nouvel accord commercial qui approfondira les liens économiques entre des alliés de longue date», a précisé Londres dans un communiqué. (LE FIGARO).

Anne-Marie Belinda Trevelyan (née Beaton, le ) est une femme politique britannique du Parti conservateur, qui est députée pour Berwick upon Tweed depuis 2015. Eurosceptique affirmée, elle démissionne de son poste de secrétaire parlementaire privé en novembre 2018 sur le projet d’accord de retrait de l’UE du gouvernement.

De février à septembre 2020, elle est secrétaire d’État au Développement international et prend également en charge le Commerce le 15 septembre 2021.

 

Partager :