Partager :

Des plongeurs bénévoles du port d’Eilat, sur la mer Rouge, ont passé le week-end à enlever pas moins de 1,6 tonne de vieux pneus et autres déchets jetés dans les fonds marins, près du rivage, dans le cadre d’une opération de nettoyage qui a lieu tous les ans.

Les plongeurs, membres actifs d’une organisation à but non-lucratif de protection marine appelée Coast Patrol, ont travaillé avec les membres d’un club de plongée locale, le club Palamida, en coopération avec la municipalité d’Eilat et la marine israélienne.

Parmi les déchets retrouvés, des pneus de tracteur ou de camion, des plaques de fer, de vieux appareils de chauffage, des poubelles, des plombs et des lests de pêche.

Cette opération compliquée a commencé il y a deux mois par trois plongées initiales qui ont permis d’évaluer, de s’enquérir et de cartographier les déchets à différentes profondeurs, et de lever les fonds pour le nettoyage.

« C’est une opération complexe qui implique un nombre important de plongeurs, des équipements particuliers et une planification qui prend parfois plusieurs mois », a commenté Idan Mishal, qui a planifié cet événement, cette année.

« Malgré la respectable quantité de pneus ôtés des fonds marins, il faut bien conserver à l’esprit que ce n’est qu’une goutte dans l’océan et qu’il y a encore de nombreux débris au fond ».

« Ces opérations complexes de nettoyage sont loin d’être terminées, » a-t-il poursuivi.

Il y a à Eilat – qui est une station touristique prisée – des coraux rares et fragiles. C’est également un port de première importance pour les importations venant de l’Est.

Times of Israel.

 

Partager :