Partager :

Les travaux forestiers du Fonds national juif (FNJ) se poursuivent mercredi sous haute sécurité après de violentes émeutes qui ont éclaté la veille tandis que des dizaines de jeunes bédouins ont incendié des véhicules, des pneus et jeté des pierres sur la police et les voitures près du village de Segev Shalom (sud).

Les responsables de la police ont déclaré que les protestataires contre les travaux peuvent organiser une manifestation légitime, « mais chaque violation de l’ordre sera fortement réprimée ».

Les plantations d’arbre ont provoqué un tollé avec des voix du gouvernement soutenant leur arrêt face à d’autres responsables gouvernementaux qui ont exprimé leur soutien au travail du FNJ.

Ainsi le ministre de la Construction et du Logement, Zeev Elkin a affirmé qu’il s’agissait « de travaux en cours sur des terres de l’État » et exprimé son soutien à l’Autorité foncière israélienne, responsable des travaux.

« Planter des arbres est une action professionnelle importante pour préserver le sol, c’est une action qui se fait depuis de nombreuses années, j’ai pleinement soutenu le PDG », a-t-il déclaré lors d’une interview à la radio 103FM.

« Il n’a pas à demander la permission à des responsables politiques quand procéder à des plantations », a-t-il ajouté.

« Nous n’avons pas besoin de l’approbation du parti Raam », a-t-il souligné, « le sujet n’est pas contraire aux accords de coalition ».

i24News.

Partager :