Partager :

Israël a alloué environ 6 millions de dollars (18,5 millions de shekels) à onze start-ups de technologie spatiale dans le cadre d’un programme visant à promouvoir la recherche et le développement des communications par satellite, de la propulsion des fusées et des capteurs.

« L’industrie spatiale mondiale connaît une véritable révolution. Le marché a doublé de taille au cours de la dernière décennie et devrait atteindre un billion de dollars dans les années à venir », a commenté jeudi la ministre israélienne de l’innovation, des sciences et de la technologie, Orit Farkash-Hacohen. « Israël dispose d’avantages évidents dans l’industrie spatiale, mais surtout dans le domaine de la sécurité. Par conséquent, nous devons maintenant promouvoir la dimension civile de l’espace et la relier à l’industrie israélienne de haute technologie. »

Mme Farkash-Hacohen a ajouté que le programme soutiendra le développement technologique de onze startups spatiales dans les domaines des communications par satellite, de la propulsion des fusées et des capteurs. Les technologies développées par les entreprises choisies devraient contribuer à la lutte contre le changement climatique, l’exploitation minière et l’agriculture, entre autres domaines.

« L’industrie spatiale prend de l’ampleur et touche tous les domaines de notre vie, et ce programme fait partie de l’important processus de renforcement de cette industrie », a-t-elle fait remarquer.

Parmi les lauréats du financement de la R&D figurent Terra Space Lab, qui fabrique un scanner de navette spatiale doté d’une antenne infrarouge multispectrale installée à l’arrière de nanosatellites, pour le traitement des données en temps réel dans l’espace.

La startup israélienne GreenOnyx, spécialisée dans l’ingénierie agricole, travaille sur la culture de légumes frais superalimentés dans des vaisseaux spatiaux pour les astronautes effectuant des missions spatiales de longue durée. Dans la première phase du programme, un système de croissance automatique à petite échelle sera envoyé à la Station spatiale internationale (ISS) pour vérifier le taux de croissance et la qualité des légumes frais dans des conditions d’apesanteur, et pour concevoir de nouvelles façons de manger sans cuisson ni traitement dans les conditions de vol spatial.

Parmi les autres lauréats figurent Helios, une startup israélienne qui a mis au point une technologie permettant de produire de l’oxygène à partir du sol lunaire, et Ramon Space, un développeur de micropuces spatiales de nouvelle génération capables de traiter des signaux et d’analyser des informations reçues par satellite, notamment des images.

Le programme de financement est une initiative conjointe de l’Agence spatiale israélienne au sein du ministère de l’Innovation, des Sciences et des Technologies et de l’Autorité israélienne de l’innovation. Lancé en 2012, 62 projets de R&D ont déjà remporté un total d’environ 51 millions de dollars.

« L’industrie spatiale mondiale est à un stade de croissance sans précédent », a déclaré le brigadier-général (res) Uri Oron, directeur général de l’Agence spatiale israélienne. « Ce programme permet l’entrée de nouveaux acteurs dans ce secteur en Israël, ainsi que le renforcement des entreprises existantes, tout en tirant parti des capacités technologiques de l’industrie spatiale existante en Israël. Cette combinaison constitue un moteur de croissance sociale et économique. »

Source : Business Mayor & Israël Valley

Partager :