Partager :

La société israélienne SavorEat, spécialisée dans la technologie alimentaire, a lancé mardi un système de hamburgers à base de plantes personnalisés pour chaque client. Il s’agit de l’une des premières entreprises à utiliser la technologie d’impression 3D pour la cuisson des aliments.

Habituellement, les hamburgers végétaliens de sociétés comme Impossible Foods et Beyond Meat sont congelés et cuits ultérieurement sur un gril.

Ceux de SavorEat, en revanche, sont fabriqués sur place par une imprimante 3D autonome dotée de trois cartouches contenant des huiles et d’autres ingrédients. Les clients peuvent choisir la quantité de graisse et de protéines qu’ils souhaitent dans chaque burger, dont la cuisson prend environ six minutes.

« C’est un mélange d’innovation d’alternative à la viande et de fabrication numérique où nous pouvons également cuire le produit », a déclaré à Reuters Racheli Vizman, directrice générale de SavorEat.

Elle a précisé que les hamburgers de l’entreprise sont fabriqués à partir d’une combinaison de pommes de terre et de protéines de pois chiches et de pois.

La demande d’alternatives à la viande par les consommateurs soucieux de leur santé et de l’environnement a bondi ces dernières années, tandis que les startups de protéines alternatives ont levé plus de 3 milliards de dollars en 2020.

Une autre entreprise israélienne, Redefine Meat, a commencé le mois dernier à déployer des morceaux entiers sans viande dans les restaurants européens.

SavorEat, financée principalement par des institutions israéliennes et dont les actions cotées à Tel Aviv ont augmenté de 11% mardi, a déclaré que ses produits seraient initialement servis dans une chaîne de burgers locale.

La société collabore également avec la société de restauration Yarzin Sela, qui approvisionne les entreprises israéliennes de haute technologie, et a conclu un accord avec Sodexo pour servir ses burgers végétaliens aux universités américaines.

Il existe un segment croissant de personnes appelées « flexitariens », qui cherchent activement des alternatives à la viande pour réduire leur consommation de viande », a déclaré M. Vizman, citant environ un tiers de la population américaine.

Oded Shoseyov, président et scientifique en chef de SavorEat, a déclaré que l’entreprise travaillait également sur une version végétale d’une saucisse de porc pour le petit déjeuner destinée au marché américain.

Source : Reuters & Israël Valley

Partager :