Partager :

L’Etat hébreu pourrait augmenter le nombre de permis de travail accordés aux habitants de Gaza en Israël.

Israël envisage d’assouplir plusieurs restrictions actuellement en vigueur dans la bande de Gaza, afin d’alléger les difficultés économiques du territoire et d’inciter la population à faire pression sur le groupe terroriste Hamas pour qu’il maintienne le calme, rapporte dimanche le quotidien Haaretz, qui cite des sources au sein de l’appareil sécuritaire.

Parmi les mesures envisagées figurent l’augmentation du nombre de permis de travail accordés aux habitants de Gaza en Israël et l’autorisation de l’entrée de certains matériaux à double usage, en coordination avec les Nations unies, afin de s’assurer qu’ils sont utilisés à des fins civiles et non terroristes.

Ce plan irait toutefois à l’encontre de déclarations de responsables israéliens selon lesquelles la reconstruction de Gaza doit être conditionnée à un accord qui verrait le Hamas libérer deux civils et les corps de deux soldats de Tsahal qu’il détiendrait, probablement en échange de prisonniers palestiniens.

Des sources au sein de l’appareil sécuritaire affirment toutefois que la détérioration économique du territoire palestinien doit impérativement être freinée, indépendamment des autres questions.

Israël a déjà assoupli un certain nombre de restrictions, le calme ayant largement prévalu depuis les combats de mai dernier, au cours desquels des groupes terroristes palestiniens ont lancé des milliers de roquettes sur des villes israéliennes. L’État hébreu avait répondu par des frappes qui ont dévasté certaines zones de la bande de Gaza.

Depuis, Israël a accordé des permis de travail à quelque 10.000 travailleurs, augmenté le nombre de marchandises transférées quotidiennement dans la bande de Gaza par le passage de Kerem Shalom, autorisé les véhicules neufs et anciens à entrer dans le territoire et étendu la zone de pêche au large à 16 milles marins.

i24News.
Partager :