Partager :

Le ministère de l’Agriculture a annoncé que des quotas d’importation d’œufs allaient être mis en place.

Suite à la propagation du virus de la grippe aviaire la semaine dernière dans plusieurs poulaillers du moshav Margaliot dans le nord, le ministère israélien de l’Agriculture a annoncé ce samedi que près de 600.000 poules allaient être abattues, et qu’il fallait s’attendre à une prochaine pénurie d’œufs dans le pays.

Le ministère a également précisé que les poulaillers infectés avaient d’ores et déjà été isolés et que la commercialisation des œufs provenant de ces élevages avait été suspendue. Des mesures de précaution ont en outre été prises afin d’éviter que les infections ne se propagent sur le territoire.

Le ministère de l’Agriculture a enfin annoncé que des quotas d’importation d’œufs allaient être mis en place afin de remédier à la pénurie.

« J’ai demandé aux services concernés de se préparer à faire venir des œufs de l’étranger afin de répondre aux besoins des consommateurs israéliens. J’ai également chargé les services vétérinaires du pays de mettre en œuvre tous les moyens à leur disposition afin que le virus de la grippe aviaire ne se propage pas », a déclaré Oded Forer, le ministre de l’Agriculture.

Depuis mars 2006, date à laquelle de premiers cas de grippe aviaire ont été découverts dans les kibboutzim Holit et Ein Hashlosha dans le sud du pays, et au Moshav Sde Moshe dans la région de Lachish, des infections par ce virus sont détectées presque chaque année dans le pays.

i24News.

Partager :