Partager :

Les jeunes pousses de la finance (ou fintechs) sont les reines de l’année 2021. Nombre d’entre elles ont de fait levé des montants records, qui donnent parfois le tournis. En Israël l’univers de la fintech est très actif. Les résultats (non encore publiés) de l’année 2021 sont extraordinaires.

ISRAËL. EToro, qui dispose aujourd’hui de bureaux au Royaume-Uni, à Chypre, aux Etats-Unis et au Canada, a été fondé à Tel Aviv en 2007 par Yoni Assia, Ronen Assia et David Ring. L’entreprise a développé une plateforme de « trading social » destinée à rendre accessible au grand public l’investissement dans les actifs financiers.

Pour fédérer une véritable communauté autour de l’investissement en ligne, eToro mise sur le «CopyTrading», une fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de la plateforme de «copier» les positions prises par un membre (souvent expérimenté) d’eToro pour calquer leur stratégie d’investissement sur la sienne.

Concrètement, lorsque le trader copié réalise une opération sur la plateforme, elle est automatiquement reproduite dans le portefeuille des utilisateurs qui ont choisi de copier ses mouvements. La plateforme, utilisée aujourd’hui par près de 11 millions d’utilisateurs, propose aussi d’acheter des actions sans commission, mais aussi d’investir dans les cryptomonnaies.

DANS LE MONDE.
Le Figaro : « En tête la suédoise Klarna, spécialiste du paiement en plusieurs fois: en l’espace de trois mois, elle a levé au total 1,46 milliard de dollars.
Ce qui lui a permis de devenir la start-up la mieux valorisée d’Europe avec une capitalisation de 46 milliards de dollars. Les banques sur mobile (ou néobanques) N26 et Revolut ont elles aussi affolé les compteurs, bien qu’elles ne gagnent pas encore d’argent.
L’allemande N26 a ainsi levé 900 millions de dollars et est désormais valorisée 9 milliards de dollars, et la britannique Revolut, 800 millions de dollars. Six ans après son lancement, sa valorisation atteint les 33 milliards de dollars et dépasse celle de certaines banques historiques du Vieux Continent.

Triplement des levées de fonds.

À l’instar de l’ensemble du secteur de la tech, les stars de la fintech profitent des très abondantes liquidités présentes ».

Partager :