Partager :

De nombreux professionnels du gaming en Israël observent avec un intérêt majeur ce qui se passe à Paris.

En effet, « Espot » veut devenir le lieu incontournable du gaming à Paris.

Cette expérience exceptionnelle peut être adaptée au contexte israélien très friand d’innovations.

Cet espace grand public, accompagné d’un bar, est également rythmé par des rencontres régulières avec des stars de Twitch, des influenceurs, l’organisation de tournois, et moults goûters d’anniversaire. Mais ceci n’est que la partie visible du modèle économique du lieu.

«Nous avons dépassé le million d’euros de chiffres d’affaires en moins de six mois, dont les deux tiers proviennent de nos activités destinées aux entreprises. Cette part va continuer à croître», explique au Figaro Robin Leproux. Car au sous-sol d’Espot se trouve un vaste studio télé modulable, accompagné d’une régie, ainsi que de gradins rétractables pouvant accueillir un public de 150 personnes.

«Un tel studio TV en plein cœur de Paris, c’est rare», poursuit Robin Leproux. «Les marques peuvent louer nos locaux pour organiser chez Espot des évènements avec leurs fans ou bien des lancements produits, et les diffuser en direct sur Twitch ou YouTube.» Le lieu a déjà accueilli des évènements Logitech, Intel, L’Oréal, CIC, Puma et même le Téléthon Gaming. Une soirée Asus, animée par Squeezie en compagnie d’Orelsan et retransmise sur Twitch, a été tournée dans le studio. «Nous avons aussi été contactés par des marques qui souhaitent organiser des défilés chez nous pour la Fashion Week», sourit l’ancien président du PSG.

Ouvertures en Espagne et Belgique

Espot songe à aller plus loin en lançant une activité de conseils en marketing auprès des annonceurs cherchant à s’attirer les faveurs des fans de jeux vidéo. Cela le placerait en concurrence face à Webedia, qui est aujourd’hui l’un de ses clients. «Le jeu vidéo est la première industrie de loisirs au monde. Les marques souhaitent activer ce levier mais ne savent pas toujours comment faire», souligne Robin Leproux.

Le projet Espot a été financé via une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès de personnalités comme les chanteurs Vianney et Patrick Bruel ou Daniel Hechter. Il bénéficie de partenariats avec Logitech et Intel, qui équipent l’espace PC et disposent de «corners» dédiés à la vente de leurs produits. Espot diffuse également des programmes produits par Redbull ou PlayStation dans son espace café, équipé d’un écran géant.

Les deux associés veulent étendre le concept à l’international, avec l’ouverture de deux autres lieux à Madrid et à Bruxelles en 2022. «Pour les autres pays, comme le Royaume-Uni ou le Moyen-Orient, nous pensons passer par des franchisés», souligne Aaron Buckstein. Le duo est également approché par des bailleurs de centres commerciaux français. «On pourrait y ouvrir des Espot plus petits, et y faire venir des influenceurs, des évènements…», imagine Robin Leproux. Ce joueur assidu avait ce projet en tête depuis plusieurs années. »

 

Partager :