Partager :

Le cabinet ministériel en charge de la lutte contre le coronavirus a décidé de nouvelles restrictions sanitaires, afin de lutter contre le regain épidémique provoqué par le variant Omicron en Israël.

La présentation du passeport vert sera désormais exigée à l’entrée de tous les centres commerciaux et magasins d’une superficie supérieure à 100 m2, y compris dans les complexes à ciel ouvert.

Les clients seront toutefois dispensés de présenter un passeport vert pour accéder aux commerces essentiels situés dans les centres commerciaux, comme les pharmacies ou les supermarchés.

Enfin, le taux d’occupation des magasins sera réduit à une personne autorisée tous les 15 mètres.

De nouvelles règles sanitaires ont par ailleurs été décidées pour le système éducatif.

L’enseignement à distance sera imposé dans les villes rouges et orange pour les classes du CP à la terminale dont le taux de vaccination des élèves est inférieur à 70%.

Cette mesure sera applicable dans les collèges et lycées des villes à fort taux d’infection après approbation par les députés, et ne prendra effet que dans trois semaines dans les écoles primaires.

Concernant les tests de dépistage, le cabinet a indiqué que la gratuité des tests antigéniques pour les élèves serait suspendue à partir du mois de janvier, sauf pour les enfants immunodéprimés.

« Notre objectif est de permettre à l’État d’Israël de surmonter la vague d’Omicron, tout en préservant autant que possible le fonctionnement de l’économie, » a déclaré le Premier ministre Naftali Bennett au début de la réunion du cabinet.

Le pays enregistre un rebond épidémique ces derniers jours. Plus de 1300 nouveaux cas de contamination ont été recensés durant la dernière journée.

i24News.

Partager :